Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

L’apprentissage des élèves relégué au second plan au Lyccée communal de Rongero.

L’apprentissage des élèves relégué au second plan au Lyccée communal de Rongero.

Des perturbations répétitives des activités scolaires sont signalées au Lycée communal de
Rongero en commune et province de Rutana. Pour cause : des réunions ou des rencontres
souvent tenues dans les enceintes de cet établissement durant les heures de cours.
Depuis lundi de cette semaine, une rencontre a été organisée par une association dénommée
Accord dans la cour du Lycée communal de Rongero. Les participants à cette rencontre sont
composés par des foyers triés dans la localité pour suivre une formation. Cette formation
débute le matin pour se terminer à 16 heures.
Participent à cette formation, des femmes venues avec leurs bébés. Durant la formation, ces
femmes doivent veiller sur leurs bébés. Certains bébés pleurent et d’autres nécessitent de
temps à temps que leurs linges soient changés. Tout cela se passe devant les salles de classe.
« Ces scènes n’échappent aux élèves se trouvant dans les salles de classes et les distraient »,
se lamente un des parents qui s’est entretenu avec la RPA.

Une pratique récurrente à banir.
Certains administratifs révèlent également que « des rencontres ou des réunions sont souvent
organisées et quelque fois l’administrateur communal y participe et aucun enseignant n’est
informé ni de la tenue de ces rencontres ni de leur organisation ».
Souvent, les enseignants se présentent à l’école et sont sommés de libérer une salle de classe
en vue de laisser la place aux participants des rencontres organisées. « C’est d’ailleurs le cas
actuellement. Il y a des élèves qui ont été ordonnés de dégager de leur salle de classe et de
migrer vers la salle des professeurs. Ces derniers ont, à leur tour, été installés dans la salle
de la bibliothèque », a précisé un des parents.
Certains administratifs précisent qu’ils ne savent pas si la tenue de ces rencontres dans les
enceintes de cet établissement scolaire serait ordonnée par l’administrateur communal ou si
ces salles de classe seraient louées par la direction au détriment des activités scolaires.
Ces administratifs et les parents demandent que cessent ces rencontres organisées dans la cour
de l’établissement durant les heures de cours.
Contacté à ce propos, Pierre Sibomana, directeur du Lycée communal de Rengero a tout
simplement nié la tenue de ces rencontres ou réunions dans les enceintes de cet établissement.
Quant à l’administrateur communal, Eric Ntahimpera, il a raccroché son téléphone juste après
avoir appris l’objet de l’appel.

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 151 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech