Des formations pour enseignants suspendues à Gasorwe

Annulation des formations des responsables des 3 premiers cycles et directeurs des écoles fondamentales de la commune Gasorwe en province Muyinga. Les enseignants dispenseront désormais des cours sans  responsables formés pour les superviser. Ce qui entraînera des répercutions  sur  l’apprentissage des élèves.

La formation qui est en train d’être dispensée aux enseignants des trois  premiers cycles du primaire était initialement prévue pour les directeurs des écoles fondamentales et les maitres responsables. C’est-à-dire les responsables des 6 premières années de l’école fondamentales et des enseignants de la 2ème année primaire.

Selon les informations que nous détenons de ces responsables de la Direction Communal de l’Enseignement de Gasogwe, ils ont été indignés d’entendre que la formation pour les maitres responsables et les directeurs des écoles fondamentales ne devait pas continuer au 3e jour, jour de  la fin de la formation.

Pour motif, certains parmi eux avaient bénéficié de cette formation à savoir les responsables des 6 premières années qui ont fait 4 jours de formation et les directeurs des écoles fondamentales qui ont été formés intégralement conformément au temps prévu. 

Ces responsables indiquent en effet que ceux qui ont bénéficié de cette formation étaient des titulaires de classes et que par conséquent ces derniers ne peuvent en aucun cas suivre leurs pairs car ils sont eux aussi des enseignants.

De plus, ajoutent ces responsables, au moment où ils seront en train de superviser les enseignants qui ont suivi une formation que ces responsables n’ont pas subi, ils se moqueront d’eux comme quoi ces responsables n’en savent rien. Ces directeurs et maîtres responsables ajoutent que même l’argent qu’ils ont utilisé pour se déplacer n’a pas été remboursé.

A propos de ces grognes, ces responsables indiquent qu’ils ont soumis la question au Directeur Communal de l’Enseignement qui, à son tour,  leur a conseillé de saisir le Directeur Provincial de l’Enseignement en province Muyinga.  Ainsi, ils demandent que cette question soit suivie de près et que l’argent utilisé pour le déplacement leur soit remboursé.