Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Des insectes ravageurs dévastent les champs aux abords du lac Tanganyika

Des insectes ravageurs dévastent les champs aux abords du lac Tanganyika

Les insectes ravageurs des champs sont principalement signalés dans les communes Kabezi, Muhuta et Bugarama. Selon la population des provinces Rumonge et Bujumbura, ces insectes détruisent les cultures de maïs, de haricot et de manioc. Les habitants de ces communes craignent la famine.

La population de la province Rumonge  cite entre autres les escargots et d’autres insectes qui s’attaquent principalement à la culture de maïs sur 7 des collines de la zone Gitaza. Gasange, Gabaniro et Gatwenzi sont les collines les plus touchées selon les habitants de Gitaza.

« Des escargots ont envahi toutes ces collines. Ils détruisent   méchamment les champs de  haricots. Ils s’attaquent  aux feuilles et ne laissent que des tiges. Mais il y a également des insectes qui s’attaquent aux cultures de maïs. »

Les escargots se signalés aussi dans la commune Kabezi de la province Bujumbura. La présence de ces escargots est forte sur la sous-colline Nyabage de la colline Ramba. Ils sont également présents sur la sous-colline Mugongo et Ruhana de la colline Kabezi ainsi que sur la colline Migera  particulièrement sur les sous-collines Buhinda, Karonge et Kigobe. Ces escargots détruisent les champs de haricots, du maïs et du manioc rapporte un habitant de la colline Migera. « Ces escargots  ont ravagé les champs de haricots et de maïs. Ils attaquent d’abord les tiges et ensuite les racines. Pour le manioc, ils écorcent la tige qui sèche par la suite. » La population a également vu ces escargots ravageurs dans la commune Bugarama de la même province.

Doutes sur l’efficacité des pesticides à Gitaza

Le jeudi dernier, les envoyés du ministre ayant l’agriculture dans ses attributions ont effectué  une descente à Gitaza et ont distribué le métaldéhyde à la population. Mais les agriculteurs de Gitaza doutent de l’efficacité de ce pesticide. « Ils nous ont laissé 40 kilogrammes de produits chimiques. Ils nous ont également demandé aussi de verser dans les champs du savon Omo et du sel. Mais au sujet du sel, les agriculteurs ne semblent pas convaincus puisqu’il se pourrait que le sel soit un ennemi de la terre cultivable. » Rapporte un habitant de Gitaza qui, selon lui, il n’y a aucun effet jusqu’à présent. « Ils attendent pour voir s’il y aura des changements .Mais visiblement il n’y en aura pas. Il continue de pleuvoir et  apparemment ces produits sont neutralisés par la pluie. » Un autre habitant de Gitaza indique que l’année  passée, ces escargots ont attaqué la colline Gabaniro et qu’on croyait qu’ils ne réapparaîtraient plus.

La cendre comme « solution » à Kabezi

Les agriculteurs de la commune Kabezi de la province Bujumbura indiquent qu’ils ont alerté mais que l’administration n’a pas pu les aider. Pour essayer de combattre ces escargots, la population a décidé d’utiliser la cendre. « Les agriculteurs  sont allés  voir les  administratifs pour leur faire part de la situation mais  l’agronome communal leur a dit qu’il n’y avait pas d’insecticide. Alors la population utilise les méthodes traditionnelles. Ils essaient de combattre ces escargots en se servant de la cendre. »

Les habitants des communes Kabezi, Muhuta et Bugarama demandent aux autorités habilitées de trouver une solution rapide à cette attaque de leurs champs par les insectes afin d’éviter la famine.

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 269 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech