Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Makamba : L’accès aux billets reste difficile

Makamba : L’accès aux billets reste  difficile

Dix jours après la levée de la mesure fixant les limites des retraits et dépôts d’argent dans les établissements financiers, en province Makamba  la situation ne s’est pas encore normalisée. Les retraits sont toujours limités. La population affirme que leur province manque de billets.

 

Les habitants de Makamba qui se sont entretenus avec  la RPA convergent tous sur un fait. Il n’y a pas assez de nouveaux billets  en  circulation. Selon certains ‘’ les institutions financières servent les clients l’argent  qui vient d’être déposé par d’autres clients.’’

Suite à cette situation d’insuffisance de billets, de longues files d’attente se remarquent devant  différents établissements financiers surtout les postes et Coopec. Les retraits sont  limités,  une personne n’est pas souvent autorisée  à dépasser 50 mille francs burundais, selon les sources  de la commune Mabanda. Au niveau des banques, la situation est la même. Ici, les clients sont autorisés à retirer  jusqu’à 200 mille.

En commune  kayogoro de la même province de Makamba, le plafond des retraits est fixé au jour le jour. ‘’Les décisions sur l’argent à donner sont informées aux clients, jour par jour, compte tenu des billets disponibles’’, explique un  habitant de la commune.

 

 Une situation intenable

Cette situation qui prévaut en province de Makamba rend difficile le quotidien des habitants de la province.  ‘’Il y en a qui manquent  de ration alimentaire alors que leur argent est bloqué à la banque.’’

Ce problème d’insuffisance de billets dans les établissements financiers  se répercute aussi sur différentes  activités  des habitants de Makamba.

Cette situation de Makamba n’est pas spécifique à cette province du sud du pays. Dans différentes provinces, la population grogne. Presque  deux semaines après la levée de la mesure limitant les retraits, elle n’accède toujours pas à son argent. Réagissant à ces grognes, le gouverneur de la banque centrale a, à la fin de la semaine dernière, demandé à ces établissements financiers de servir chaque client comme il le veut. Dieudonné Murengerantwari a laissé entendre que le blocage se trouve au niveau des banques, microfinances, postes et Coopec. Pourtant, les faits sur terrain montrent que le problème se trouve plutôt  du côté de la BRB, institution qui émet et distribue  les billets dans le pays.

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 462 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech