Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Le PAM alerte sur l’insécurité alimentaire au Burundi suite à la guerre en Ukraine.

La guerre en Ukraine pourrait empirer l’insécurité alimentaire dans la région de l’Afrique de l’Est et au Burundi. La région était déjà affectée par la carence de pluies ces trois dernières années.

Les perturbations des importations, de la production et de la flambée des prix des denrées alimentaires induites par le conflit actuel en Ukraine pourraient aggraver la situation de la sécurité alimentaire  dans la région de l'Afrique de l'Est. Comme la publication du site relief web de ce lundi l’illustre, les experts du Programme Alimentaire Mondial (PAM) expliquent que cette situation devrait avoir de graves répercussions sur la disponibilité et les prix des aliments, surtout que la région a tellement souffert d’une faible pluviosité ces trois dernières années.

De ce fait, ces spécialistes montrent que bien que les importations directes de la Russie et de l'Ukraine soient négligeables, 95 % de l'huile de tournesol réexportée vers le Burundi et le Rwanda proviennent de l'Égypte qui importe directement 100 % de son huile de tournesol de la Russie et de l'Ukraine.  Le PAM signale donc que si le conflit entre les deux pays se poursuit, la hausse des prix de l'huile de tournesol affectera l'Égypte, ce qui se répercutera à son tour sur les marchés intérieurs du Burundi et du Rwanda.

De même, le  Programme Alimentaire Mondial  révèle que, poussé en partie par le conflit en cours, le coût de l’assortiment alimentaire que PAM distribue dans les pays de l’Afrique de l’Est a subi une augmentation moyenne de 23% en un an, c’est-à-dire de février 2021 à février 2022.

Enfin, les experts du PAM soulignent que l’augmentation des prix mondiaux du pétrole se traduira par une augmentation des coûts de l'essence et du diesel dans les pays de la région. Ce qui a déjà eu un impact sur la Somalie,  l'Ouganda et le Burundi.

Pour ce qui concerne le Burundi, cette publication indique que les prix de l'essence ont augmenté de 24 % d'une année à l'autre. Selon les mêmes études, les pénuries de pétrole et des produits pétroliers ainsi que les prix élevés du carburant qui en résultent devraient persister dans un contexte de prix internationaux du pétrole qui continuent de monter en flèche. Cette situation finira par avoir un impact sur les coûts du transport et pousser les prix alimentaires locaux à la hausse, concluent les experts du Programme Alimentaire Mondial.

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 163 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech