Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Une femme de Ngozi perd ses dents et son bourreau reste sous la protection du gouverneur.

Certains habitants du quartier Kinyami de la ville de Ngozi demandent que justice soit faite  pour Séraphine Ndereyimana ,  une habitante de ce quartier, victime de coups et blessures lui infligés par son voisin samedi dernier.  Ce dernier lui reprochait de bloquer le passage des eaux venant de sa parcelle. L’auteur a été arrêté deux fois par la police mais a été chaque fois relâché.

Des informations en provenance de ce quartier  de Kinyami  indiquent que les faits se sont déroulés samedi dernier dans  l’après-midi.   Silas Nyandwi, un vendeur de téléphone à l’endroit communément appelé Bata, a infligé des coups et blessures à sa voisine  Séraphine Ndereyimana.

Certains voisins de ces deux personnes révèlent, qu’avant d’en arriver là, le fis de Séraphine Ndereyimana creusait un canal d’évacuation des eaux en provenance du domicile de Silas Nyandwi. Selon ces voisins, ces eaux se déversaient dans les champs  appartenant à la famille de Séraphine Ndereyimana et ne cessaient de les détruire. Ces mêmes sources rapportent que Silas Nyandwi est sorti de chez lui et est venu frapper le fils de Séraphine Ndereyimana en l’empêchant de continuer de  creuser. 

En entendant son fils crier au secours, Séraphine Ndereyimana est sortie de sa maison pour voir ce qui arrivait à son fils. Silas Nyandwi qui était  accompagné d’une autre  personne  qui n’a pas été identifiée n’a pas tardé à donner un coup de poing à la dame au niveau de la  bouche .  Deux de ses dents ont été cassés, indiquent les voisins.

Ces derniers disent qu’ils sont intervenus et  ont alerté la police qui est vite  venue sur les  lieux. L’auteur de ces coups et blessures a été arrêté  et  acheminé au cachot de la police judiciaire de Ngozi où il a passé la nuit de samedi.

Nos sources indiquent  que Silas Nyandwi a été relâché le lendemain. Ce qui a poussé la famille de Séraphine Ndereyimana à déposer  une plainte de nouveau le lundi. Une plainte suivie par une nouvelle arrestation de Silas Nyandwi.  Mais là aussi, son arrestation n’a duré   qu’une seule journée car il a été de nouveau libéré ce mercredi.

Selon cet habitant du quartier Kinyami,  Silas Nyandwi serait protégé par certains administratifs. « En premier lieu, c’est un officier de la police judiciaire du nom de Rukundo qui l’avait incarcéré. Puis,  il a été relâché. L’autre du nom de Bucumi l’a arrêté de nouveau et ce mercredi il a été libéré encore une fois. Dans les coulisses, il se dit que c’est le gouverneur et l’administrateur qui seraient derrière les libérations répétitives de cet homme », a –t- il révélé.

Les voisins de Séraphine Ndereyimana demandent à la justice d’aider cette femme qui, pour le moment, se fait soigner à son propre compte.

La RPA n’a pas pu joindre  Epipode Baranyikwa, gouverneur de la province de Ngozi.

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 170 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech