Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Les arrestations aux allures d’enlèvements des leaders du parti CNL continuent.

Deux leaders de ce parti ont été arrêtés ce mardi soir et ce mercredi matin. Le premier a été arrêté ce mardi soir en commune Gihanga de la province Bubanza tandis que le second a été arrêté ce mercredi matin en commune Mutimbuzi de la province Bujumbura. Selon les voisins, tous ont été embarqués par des agents du service national des renseignements. Jusqu’à présent, personne ne connaît  leur  destination.

Augustin Matata, trésorier  du parti CNL en commune Isale de la province Bujumbura habite sur  la colline et zone Buringa en commune Gihanga de la province Bubanza.

Les informations  fournies par les habitants  de la localité indiquent  qu’il a été arrêté ce mardi vers 20 heures lorsqu’il partageait  un verre  avec ses amis dans un bistrot appartenant au  prénommé  Gordien, citoyen de cette colline.

Ces mêmes informations ajoutent  qu’il a été embarqué de force  à bord d’un véhicule double- cabine de couleur blanche  immatriculé  E054OA  de Venant  MIBURO, responsable du service des renseignements  en province Bubanza et a été conduit dans un endroit  jusque- ci inconnu.

Les témoins sur place font savoir que Léonard  Ndayishimiye, chef du parti CNDD –FDD sur  la colline Buringa  ainsi que les imbonerakure,  Emmanuel et Kigeri, auraient  contribué dans l’arrestation de ce militant du parti CNL.

L’autre leader du parti CNL en commune Mutimbuzi qui a été arrêté ce mercredi  matin s’appelle Emmanuel MATATA. Il habite sur la colline Muyange1 en zone Gatumba  de la commune Mutimbuzi en province Bujumbura.

Arrêté à quelque mètre de son domicile lorsqu’il se rendait à son travail,  les informations données par ses voisins indiquent qu’il a été arrêté   par trois personnes en tenue policière et une autre qui était au volant  en tenue civile. Cette dernière, selon toujours nos sources, était le nommé  Athia Nduwimana,  agent  des services secrets  burundais.  Embarqué  à bord d’une camionnette double- cabine de couleur noirâtre immatriculé D3974A, ses proches  ignorent  le mobile de son arrestation  et   sa destination.

De plus, ajoutent les mêmes sources,  cette double-cabine  est revenue  après  quelques minutes au domicile  d’Emmanuel Matata. Cette  fois-ci, elle était accompagnée par un autre véhicule de type pick-up, tous les deux  remplis de policiers. Après une fouille- perquisition  qui a duré au moins une heure, ces policiers ont également embarqué  l’épouse d’Emmanuel Matata  du nom de Joselyne Inamahoro.

Les informations  qui sont parvenues à la RPA indiquent que les trois personnes arrêtées aux allures d’enlèvement  en moins de 24heures seraient détenues au cachot du service national des renseignements situé non loin de la cathédrale  Régina Mundi.

A ce propos, la rédaction de la RPA  n’a pas pu joindre Léopold Ndayisaba, administrateur de la commune Gihanga en province Bubanza, et  encore moins Siméon Butoyi, administrateur de la commune Mutimbuzi en province Bujumbura.

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 150 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech