Présence illégale des imbonerakure au camp de Nduta.

Présence ces derniers jours des gens qui s’introduisent au camp de réfugiés burundais de Nduta en Tanzanie sans passer  par des voies légales. Différentes sources à Nduta indiquent que ce phénomène inquiète.

Certains réfugiés burundais de Nduta révèlent qu’ils ont commencé à voir ces personnes qui entrent illégalement au camp depuis la semaine dernière. Parmi ces personnes figurent des imbonerakure en provenance du Burundi selon ce réfugié qui affirme avoir reconnu l’un d’entre eux.  « Moi personnellement,  j’ai vu un imbonerakure que je connaissais au Burundi. Je l’ai vu ici au camp et je sais qu’il n’avait jamais fui le pays.  Ici nous sommes donc habitués à ça. Des malfaiteurs entrent sans souci à l’intérieur du camp ».

Les sources de la RPA parmi les réfugiés indiquent également que  parmi ces individus figurent aussi des anciens réfugiés qui s'étaient rapatriés au Burundi. « Il y a beaucoup de personnes que tu vois ici y compris même ceux qui étaient rentrés au pays et qui reviennent au camp. On se demande par quel moyen ils sont arrivés sans toutefois comprendre. On ne sait pas s’ils ont fui de nouveau le pays pour des raisons de sécurité ou s’ils sont venus pour sensibiliser les autres à rentrer », ajoute notre source.  

Ces individus inquiètent les réfugiés car selon eux ils entrent illégalement à l’intérieur du camp sans être inquiétés.

La RPA a tenté de savoir l’objectif de ces gens et un des imbonerakure qui a accepté de parler hors micro a révélé qu’ils ont été envoyés pour repérer des réfugiés à convaincre afin qu’ils retournent au pays. Cet imbonerakure affirme qu’en essayant de convaincre ces réfugiés, ils ne leur promettent rien à leur retour contrairement à ce que fait le HCR qui donne des paquets-retour aux rapatriés. Sept réfugiés seraient déjà retournés au Burundi dans ce cadre selon les dires de cet imbonerakure.