Cibitoke ou la nouvelle nécropole

Augmentation de cadavres retrouvés  ces derniers jours gisant dans différentes  communes  de la province Cibitoke. Ce  jeudi 03 juin, un corps  d’un homme   a été  découvert en  commune Buganda. Le cadavre était   au bord de la rivière Rusizi. C’est le 3ème  cadavre retrouvé en 3 jours  seulement dans cette province. Les natifs de cette province sont inquiétés par  cette allure de tueries.

La victime était un homme âgé de grande taille. Son cadavre a été  découvert  dans une mare dans laquelle les gens de la localité vont pêcher depuis longtemps. Cette flaque d’eau qui se trouve à quelques mètres de la rivière Rusizi  porte le nom de Mirango. Selon des sources sur place, la partie supérieure de la victime était immergée. La personne n’a pas été identifiée. ‘Il a reçu un coup de massue sur  la tête. Le corps  sans vie était renversé, la tête  à l’intérieur de l’eau alors que le reste du  corps était visible à la surface. Seulement il n’a pas été identifié  peut-être  parce que le corps était déjà en décomposition, ce qui a rendu le visage méconnaissable.’’ Témoigne cet habitant.

La population de la localité est perplexe, surtout que la zone dans  laquelle  a été découvert ce corps est militarisée. ‘’ Ces  sont les militaires en patrouilles qui ont  vu en  premiers  ce  corps. Jour  et nuit,  ils grouillent dans cette zone. Les pécheurs ont aussi vu ce corps. On ne saurait pas dire si le corps a été déposé à cet endroit ou si  la victime a été tuée sur place. Mais c’est incompréhensible  vu que les militaires sont omniprésents dans la zone. Qui oserait s’y aventurer ?’’ S’interroge cet autre habitant.

Pour le moment, les natifs s’inquiètent. Et pour cause, ils trouvent que leur province se transforme petit à petit en cimetière vu qu’il ne se passe pas un jour sans qu’il y ait une telle découverte macabre. ‘’ En tant que natifs, ce qui se passe dans notre province   nous inquiète. Ça fait peur. Je dirais même que c’est une malédiction à voir le rythme auquel l’on retrouve les  cadavres. A elle seule, la province  Cibitoke  dépasse les autres provinces par le nombre des cadavres qu’on y  découvre. Cibitoke est devenue un cimetière.’’

Les deux derniers mois, la rédaction de la RPA  a pu dénombrer 25 cadavres  retrouvés  ici et là dans cette province.

On a tenté de joindre Carème Bizoza, gouverneur de la province Cibitoke, mais il n’a pas voulu s’exprimer sur ce sujet.