Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Buringa: ‘’Attaque des bandits !’’ L’armée nationale réagit

Buringa: ‘’Attaque des bandits !’’ L’armée nationale réagit

Au deuxième jour après l’attaque d’un groupe armé à Buringa, commune Gihanga de la province Bubanza, l’armée burundaise s’est exprimée. Dans un point de presse de ce lundi 04 Septembre 2023, le porte-parole de la Force de Défense Nationale du Burundi (FDNB) a fait savoir que les auteurs de l’attaque  sont tout simplement des bandes de bandits armés  qui opèrent comme le faisait la bande de Bitaryumunyu dans les années  2004.

’Il y’a des gens, un petit groupe de personnes qui ont tiré sur des véhicules en provenance de Cibitoke, je pense. Effectivement, ce phénomène n’est pas un phénomène nouveau. On sait bien que dans le passé on a connu le phénomène Bitaryumunyu. C’était un monsieur qui tirait sur tous les véhicules qui passaient’’, a déclaré  le porte-parole de la FDNB ce 04 Septembre 2023, tout en précisant que ‘’si c’est un nouveau phénomène qui vient de naître, des précautions nécessaires seront prises pour arrêter ce phénomène le plutôt possible.’’

Arrestation massive au lendemain de  l’attaque

Les collines  Kigwati 1 et Kigwati 2 de la zone Rukaramu en commune  Mutimbuzi de la province Bujumbura ont été la cible de la  rafle de ce lundi 04 septembre 2023. Les deux collines sont frontalières avec la réserve naturelle de la Rukoko. Les personnes qui ont été arrêtées sont celles qui n’avaient pas de pièces d’identité.

‘’Les forces de défense et de sécurité étaient  à la recherche  de l’ennemi. Les personnes arrêtées ont été embarquées dans un camion policier. Il était plein. Certaines ont été arrêtées  peut-être par soupçons  et  d’autres  parce qu’ils n’avaient pas de documents. Ceux qui ont été arrêtés ont été amenés à la commune Mutimbuzi’’, a indiqué une source locale.

Après cette opération suivie d’une fouille perquisition, les forces de défenses et de sécurité en compagnie de l’administration locale ont animé une réunion pendant laquelle ils  ont demandé à la population de ‘’surveiller tout mouvement en direction ou en provenance de la  réserve de la Rukoko’’, le groupe armé qui a attaqué serait venu de la réserve de la Rukoko.

Une telle opération a  également été signalée en zone Buringa de la  commune  Gihanga en province Bubanza. Les gens nouveaux dans la localité  ou alors ceux n’ayant pas de documents ont été arrêtés.

 

Dans son point de presse, le porte-parole de l'armée Burundaise a également annoncé que le  port  des habits qui ressemblent aux uniformes militaires ou policiers  est interdit ainsi que toute commercialisation des tenues semblables à celles des militaires et des policiers. ‘’Ceux qui possèdent de tels habits ont uniquement deux semaines pour les remettre aux unités militaires les plus proches’’, a-t-il précisé. Pour Colonel Biyereke, les porteurs de ces habits désorientent les forces de l’ordre et de sécurité et celui qui passera outre ces mesures est passible de sanctions conformément à la loi.

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 293 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech