Burundi : Les Nouvelles de chez Nous du 8 Octobre 2020

Sécurité :

-2 corps non identifiés ont été découverts ce mercredi par des cultivateurs sur la colline Gasenyi, commune Buganda, province Cibitoke. L’administration a ordonné leur enterrement sans aucune enquête. (Source : SOS Médias Burundi)

Droits de l’homme :

-Doudou Diène, président de la commission d’enquête des Nations-Unies sur le Burundi indique que la commission va poursuivre son enquête sur les violations des droits de l’homme mais regrette que les autorités ne veulent toujours pas coopérer avec ce mécanisme onusien. (Source : Radio Inzamba)

Politique :

-Selon la journaliste belge Collette Braeckman spécialiste de la sous-région des Grands-Lacs, non seulement que le Burundi a perdu une occasion de renouer des bonnes relations avec certains de ses voisins, son absence au mini-sommet de Goma risque de le plonger davantage dans des problèmes de la sous-région. (Source : RPA)

Justice :

-L’ancien député de la circonscription de Bubanza, Fabien Banciryanino a comparu finalement ce jeudi devant le magistrat du parquet de Ntahangwa après 6 jours d’incarcération au Bureau spécial de recherche ‘’BSR’’ et a été transféré à la prison centrale de Mpimba. Son avocat a confié que l’ancien député est accusé par le parquet de rébellion, dénonciation calomnieuse et d’atteinte à la sureté intérieure et extérieure de l’Etat. (Source : Journal Iwacu)

-Dans une lettre adressée au président de la CVR, la diaspora des burundais originaires du sud du Burundi qui ont vécu le calvaire de la crise de 1972 demandent qu’ils soient entendus pour éclairer une situation jugée trop tendancieuse. (Source : RPA)

Société :    

-64 Banyamulenge du camp de Bwagiriza de Ruyigi ont été appréhendés à Gitega ce mardi par la police. La police indique que ces Banyamulenge vivaient illégalement à Gitega. (Source : Radio Isanganiro)                                   

Monitoring des Médias par la RPA