Burundi : Les Nouvelles de chez Nous du 29 Juin 2020

Politique :

-Le président Evariste Ndayishimiye et son 1er ministre ont procédé ce dimanche à la nomination des membres du nouveau gouvernement comprenant 15 membres dont 5 femmes, une de l’ethnie twa, 5 anciens ministres reconduits et certains ministères fusionnés. 2 membres de ce nouveau gouvernement sont sous sanctions des USA et de l’U.E. (Source : SOS Médias Burundi)

-Selon le professeur Denis Banshimiyibusa, certes le nouveau président de la République, Evariste Ndayishimiye devra mettre dans ses priorités le problème des Imbonerakure en plus du retour des réfugiés, de la reprise des liens diplomatiques et de la reforme de la police si du moins, il veut établir un Etat fiable. (Source : Journal Iwacu)

Droits de l’homme :

-Des organisations internationales de défense des droits de l’homme s’inquiètent de l’avenir du burundais compte tenu de la composition du nouveau gouvernement d’Evariste Ndayishimiye et de son premier ministre Alain Guillaume Bunyoni. Partant de certains noms connus par leur passé dans la violation des droits humains comme le général Gervais Ndakugaruka alias Ndakugarika, Alain Guilaume Bunyoni, Carina Tersekian qui travaille sur le Burundi dans ce domaine présage déjà un climat de militarisation excessive de l’appareil exécutif. (Source : RPA)

-Dismas Hakizimana, 38 ans, originaire de la colline Mahande, commune Mugwi, province Cibitoke, commerçant est sans trace depuis lundi 22 juin dernier. Ses proches pensent qu’il aurait été tué au niveau de la 10ème avenue de la ville de Cibitoke après l’avoir dérobé son argent où il s’était rendu pour acheter des pagnes. (Source : RPA)

Bonne Gouvernance :

-Grogne des burundais revenant de la Tanzanie contre des imbonerakure appuyés par des responsables locaux en province Makamba. Ces derniers les rackettent et les violentent au niveau des barricades érigées à cette fin dans les communes Makamba et Mabanda. Certains risquant même la vie. Des cadavres ont été retrouvés dans la rivière Maragarazi. (Source : SOS Médias Burundi)

Société :

-La consommation des drogues est alarmante au Burundi. Alerte lancée ce vendredi 26 juin à l’occasion de la journée mondiale contre les drogues par les anciens drogués réunis autour de l’association BAPUD. Ils déplorent que le pays ne dispose d’aucun centre de désintoxication.  (Source : Journal Iwacu)

-Les habitants de la ville de Rumonge alertent contre une pénurie criante d’eau potable depuis un certain temps. Ils craignent notamment des maladies des mains sales. (Source : Radio Inzamba)  

Monitoring des Médias par la RPA