Burundi: Les Nouvelles de chez Nous du 28 Juillet 2020

Sécurité

-Prime Sindibagira de la colline Kivumvu, zone Mutoyi, commune Bugendana, province Gitega a été tué décapité la nuit de ce mardi par des personnes non encore identifiées en rentrant d’un bistrot vers son domicile. (Source : RPA)

Bonne Gouvernance :

-Dans un communiqué, l’OLUCOME dit avoir apprécié le nouveau pou avoir mis dans ses priorités la lutte contre la corruption. Cette organisation salue l’arrestation de 19 policiers et 4 administratifs accusés de corruption déjà intervenue. Elle demande également au président de la République, au premier vice-président et à tous les membres du gouvernement de se conformer a la loi en déclarant leurs avoirs. (Source : SOS Médias Burundi)

-Les prisonniers de la prison de Gitega exerçant des métiers s’insurgent contre la mesure du nouveau directeur les obligeant de supporter le cout du carburant de son véhicule de service. (Source : RPA)

Justice :

-Janvier Girukwishaka, substitut du procureur au parquet de Bubanza a été attrapé sur la colline Kizina, commune et province Bubanza en train de récupérer une deuxième tranche de 180 mille francs burundais qui restait du montant de 400 mille francs burundais exigé à un justiciable. Il a été arrêté et conduit devant le parquet général près la Cour anti-corruption. (Source : SOS Médias Burundi)

-Me Dieudonné Bashirahishize dénonce le silence complice de l’autorité face aux propos haineux et divisionnistes de Keny Claude Nduwimana qui se présente comme journaliste. En temps normal, le procureur général de la République devrait être interpellé pour réprimer ce genre d’actes. Il est donc inconcevable qu’une telle personne reste sans rien s’inquiéter dans un pays qui se réclame ‘’Etat de Droit’’. (Source : RPA)

Médias :

-Le groupe de presse Iwacu dit avoir apporté un démenti au Conseil national de la communication comme l’exige la loi après que le président du CNC ait réfuté le contenu de la lettre ouverte lui adressée par le fondateur du groupe de presse Iwacu sur le cas du pseudo journaliste Keny Claude Nduwimana. Cependant un nuage persiste. Depuis plus de 2 ans il a toujours presté comme journaliste reconnu par le CNC. Participant dans des conférences publiques, dans des ateliers des journalistes ; faisant des interviews des autorités burundaises, l’annonce du CNC sur ce cas est une surprise dans la communauté des professionnels des medias au Burundi. (Source : Journal Iwacu)

Education :

-Le ministre de l’éducation nationale a mis en garde toute personne qui se rendra coupable de fraude pendant l’examen national des finalistes des humanités qui a commencé comme prévu ce mardi 28 juillet 2020. (Source : Radio Inzamba)

Monitoring des Médias par la RPA