Burundi : Les Nouvelles de chez Nous du 26 Novembre 2020

Politique :

-Le président burundais, Evariste Ndayishimiye accompagné de sa femme a pris l’avion a l’après midi de ce jeudi en direction du Gabon où il va participer au 18 e sommet des chefs d’Etats et gouvernements de la communauté de l’Afrique centrale, CEAC qui aura lieu ce vendredi 27 novembre 2020. (Source : Journal Iwacu)

-Denis Ndayishemeza, vice-président du FOCODE s’insurge contre le caractère ethnique du recensement des travailleurs entrepris par Gitega et qui doit s’étendre dans le secteur privé. Pourtant il a avait été retenu au cours des négociations d’Arusha que les différentes crises burundaises étaient des spéculations politiciennes basées sur l’ethnie qu’il faut éviter dans l’avenir. (Source : RPA)

Justice :

-Jonathan Nibasumba, enseignant au lycée communal de Murango a été arrêté ce jeudi au chef-lieu de la commune de Burambi par la police sous prétexte d’appartenir aux bandes armés. Ses proches parlent d’une arrestation arbitraire. (Source : SOS Médias Burundi)

-L’audience publique à la Cour d'appel de Muha dans le dossier d’assassinat de feu Havyarimana Richard, responsable du parti Cnl sur la colline Mbogora qui était prévue ce jeudi n’a pas eu lieu. Dieudonné Nsengiyumva alias Rwembe ancien responsable des Imbonerakure en commune Nyabihanga poursuivi dans cette affaire ne s’est pas présenté. Pourtant la population de cette commune l’avait aperçu en circulation libre ces derniers jours. (Source : Radio Inzamba)

Droits de l’homme :

-Les femmes burundaises refugiées au camp de Nakivale en Ouganda s’insurgent contre l’exclusion dans la gestion des biens de la famille. C’est au moment où pour la plupart des familles, c’est les maris qui perçoivent l’argent offert par le HCR qu’ils utilisent abusivement. (Source : RPA)

Société :

-Au moins 6 écoliers réfugiés burundais du camp de Nduta en Tanzanie ont été grièvement blessés suite à l’effondrement des murs d’une salle de classe l’après midi de ce jeudi. Ils ont été évacués vers un centre de santé tenu par MSF pour des soins. (Source : SOS Médias Burundi)

-Les réfugiés burundais en RDC dénoncent des persécutions dont ils sont victimes par les autorites du pays hote depuis 2015. Des enlèvements allant jusqu'au retour forcé suivi des emprisonnements arbitraires au SNR sans oublier des disparitions forcees. L’organisation CBDH indique que des enquêtes sont en cours pour dégager le nombre de victimes. (Source : Radio Inzamba)

-Grogne des habitants de la commune Giteranyi, province Muyinga suite à la hausse des prix des denrées alimentaires de première nécessité. Les commerçants de leur côté pointent du doigt les taxes communales exorbitantes à l’origine de cette situation. (Source : RPA)

Monitoring des Médias par la RPA