Burundi : Les Nouvelles de chez Nous du 23 Septembre 2020

Sécurité :

-Le cadavre de Grégoire Muryanguraryana âgé de 65 ans a été retrouvé le matin de ce mercredi devant son domicile sis sur la colline Kirehe, commune Buhinyuza, province Muyinga. Son épouse et ses 3 enfants ont été arrêtés, car selon son entourage, il y avait une mésentente avec sa famille. (Source : Radio Inzamba)  

-3 prêtres de la paroisse Kinama en mairie de Bujumbura ont été sérieusement tabassés par des Imbonerakure de la zone Maramvya, leurs biens pillés ce mardi vers 22 heures sur leur chemin de retour d’une visite de la paroisse Maramvya en commune Mutimbuzi, province Bujumbura. (Source : RPA)

Droits de l’homme :

-Au moins 11 personnes ont été appréhendées dont 5 personnes le 18 septembre 2020 sur les collines Iteka et Taba en commune Mbuye en province Muramvya et 6 autres surs les collines différentes de la commune Nyamurenza, province Ngozi sous prétexte de collaborer avec les groupes armés. (Source : SOS Médias Burundi)

-6 personnes dont des ex-fab en retraite de la colline Zingi- Nyaruyaga, zone Ruteme, commune Bugarama, province Rumonge appréhendés lors d’une fouille-perquisition de ce mardi sont sans trace. Les leurs demandent qu’ils soient communiqués sur leur lieu de détention. (Source : Radio Inzamba)

Politique :

-Dans son programme d’éradiquer le chômage chez les jeunes dans tout le pays, le président Evariste Ndayishimiye a promis ce mardi lors d’une visite en commune Buganda, province Cibitoke un appui financier d’un montant de 100 millions de francs burundais à chaque commune du Burundi.  (Source : RPA)

-Le président du parti Cnl déplore la persécution dont sont victimes les militants de son parti à travers tout le pays sur simple soupçon qu’ils collaborent avec les éléments du Red-Tabara qu’il dit n’avoir aucun lien avec son parti. (Source : Radio Inzamba)

Economie :

-Considérant que la géopolitique de la sous-région qui peut basculer à tout moment, le président de l’Olucome, Gabriel Rufyiri conseille Gitega de constituer un stock stratégique de carburant d’au moins 3 à 6 mois pour prévenir d’éventuelle pénurie. (Source : Journal Iwacu)

Justice :

-Novat Nintunze, un tutsi témoin et rescapé des massacres de 1972 en commune Vugizo, province Makamba dément les propos qu’il qualifie de ‘’mensongers’’ du président de la CVR qui ne parlent seulement que des massacres des hutus. Il témoigne que les tutsis ont été massacrés durant toute une semaine par les rebelles Maï-Maï associés avec les habitants hutus de cette commune. (Source : RPA)  

Monitoring des Médias par la RPA