Burundi : Les Nouvelles de chez Nous du 22 Mars 2021

Sécurité :

-Un corps qui n’a pas été identifié gisant encore du sang a été découvert par des passants ce samedi sur la sous-colline Ruhembe, colline Kaburantwa en commune Buganda, province Cibitoke faisant une deuxième victime dans la localité en moins d’un mois. (Source : SOS Médias Burundi)

-Deux Imbonerakure, Ibrahim Bizimana alias Mafyeri et Olivier Ndagijimana qui seraient des agents du SNR proches du tristement célèbre officier du SNR alias Kazungu originaires de la zone Maramvya, commune Mutimbuzi, province Bujumbura ont été arrêtés la nuit de ce samedi en RDC pour vol à mains armées. (Source : RPA)

Justice :

-Trois employés dont le chef comptable, le percepteur des taxes, un planton et un particulier de la commune Mugamba en province Bururi sont détenus depuis ce 17 mars au cachot communal. Ils sont accusés de détournement des fonds de la commune. (Source : SOS Médias Burundi)

Droits de l’homme :

-L’IDHB dénonce le triple assassinat après horribles tortures des trois anciens militaires supposés être opposants par des agents de la sécurité en commune Burambi, province Rumonge, dans son rapport trimestriel sorti ce 22 mars 2021. Le rapport contient également plusieurs cas d’arrestations arbitraires. (Source : Radio Inzamba)

-L’ACAT-Burundi via Me Jean-Claude Ntiburumusi, chef du département juridique au sein de cette organisation de défense des droits humains dit regretter le retard de la mise en vigueur de la grâce présidentielle de plus de 5000 détenus intervenue, il y a déjà deux semaines. (Source : RPA)

Environnement :

-Deux personnes dont une étudiante de la faculté de Médecine habitant le quartier Gisyo en zone Kanyosha en mairie de Bujumbura et une autre personne en commune Vyanda, province Bururi sont mortes et une autre blessée. Cinq vaches foudroyées et plus de 250 maisons détruites en zone Kanyosha dont des écoles, eglises suite aux fortes pluies diluviennes mêlées de grêles au cours de la semaine passée. Les victimes demandent une aide d’urgence. (Source : Radio Inzamba)

Société :

-Cécile Ntakarutimna, brigadière au sein de la police et œuvrant à la brigade des mineurs dit être engagée pour secourir les enfants délaissés ou malmenés. Six enfants ont été déjà recueillis par cette brave femme grandie orpheline et victime de maltraitance dans son enfance. (Source : Journal Iwacu)

Monitoring des Médias par la RPA