Burundi : Les Nouvelles de chez Nous du 21 Juillet 2020

Sécurité :

-2 militaires tués et 4 grièvement blessés est le bilan des affrontements entre les militaires burundais en patrouille accompagnés des Imbonerakure et des hommes lourdement armés parlant le Kinyarwanda. L’attaque a eu lieu dans la réserve naturelle de la Kibira en commune Mabayi de la province de Cibitoke, dans la nuit de ce lundi à mardi. (Source : SOS Médias Burundi)

-Le corps d’une jeune fille âgée de 20 ans nommée Bukuru a été retrouvé le matin de ce mardi 21 juillet sur la colline Gasebeyi, commune et province Ngozi. La victime a été abusée sexuellement avant d’être jetée dans un ruisseau. Des cas pareils ont été signalés ces deux dernières semaines dans les provinces de Rutana et de Karusi. (Source : Radio Inzamba)

Politique :

-Concessa Barubike, coordinatrice de l’association des femmes rapatriées, Afrabu se réjouit de l’avancée de la femme burundaise dans la représentativité dans les nouvelles institutions de prise de décision. 39% à l’Assemblée Nationale, 30% au gouvernement et 16% au niveau des gouverneurs de province. C’est la joie chez les batwa pour un poste ministériel, la 1ère au Burundi au moment où c’est la grogne chez les personnes vivant avec handicap pour n’être pas représentés dans aucune institution. (Source : Journal Iwacu)

-Le président du Burundi demande aux membres de son gouvernement de travailler en commun accord pour l’intérêt de tout le peuple, c’était à l’occasion d’une retraite gouvernementale de deux jours en province Ngozi ce mardi. (Source : Radio Isanganiro)

Justice :

-Commémoration ce 20 juillet du 24ème anniversaire des massacres de Bugendana par les rebelles du mouvement Cndd-fdd encore dans le maquis qui ont coûté la vie à 648 tutsis et 4 militaires de la position qui assurait la sécurité du site des déplacés de ces victimes. Les rescapés et toutes les personnes éprises de justice réclament toujours justice pour punir les responsables. L’archevêque Joachim Ruhuna a été sauvagement assassiné pour avoir condamné ces assassins. (Source : RPA)

Santé :

-Une campagne d’information sur le covid-19 a débuté ce mardi 21 juillet sur 8017 sous-collines du pays par 12 mille agents sanitaires formés à cette fin. 2900 chefs de collines et 792 titulaires des centres de santé ont également reçu la formation pour accompagner ces agents. L’annonce a été faite ce lundi 20 juillet par le ministère burundais de la santé publique.  (Source : Journal Iwacu)

-La semaine dédiée à la santé mère-enfant a débuté dans le pays de ce lundi 20 juillet. L’albendazole et la vitamine A seront donnés systématiquement durant cette campagne. (Source : RPA)

Economie :

-Le savon dit bururu se vend à 200 ou à 500 pour 3 pièces en province Makamba malgré le prix fixé par le gouvernement. Les commerçants détaillants indiquent que le respect du prix serait un manque à gagner car un carton de 48 pièces est à 7.000 francs burundais chez les semi-grossistes. (Source : Radio Isanganiro)

Société :

-102 familles de réfugiés burundais de 1972 installées dans le secteur Tanganyika, territoire de Fizi en province du Sud-Kivu en RDC délogées par des fortes pluies en avril et mai derniers qui ont détruit tous leurs champs et maisons tendent la main aux bienfaiteurs. Sans aucune assistance dans les écoles et églises où elles ont été accueillies. Le responsable des réfugiés burundais urbains de 1972 à Fizi demande au HCR et aux autorités congolaises de leur venir en aide. (Source : SOS Médias Burundi)

Monitoring des Médias par la RPA