Burundi : Les Nouvelles de chez Nous du 13 Octobre 2020

Politique :

-Monseigneur Gervais Banshimiyubusa interpelle les burundais à être libres pour arriver à une paix durable. Dans son homélie à l’occasion des cérémonies marquant le 59ème anniversaire de l’assassinat du prince Louis Rwagasore, il a invité les burundais à suivre la bonne voie de la liberté à l’instar du héros de l’indépendance. (Source : La VOA)  

Droits de l’homme :

-Dans son rapport sur la situation des droits de l’Homme au Burundi, la coalition burundaise pour la cour internationale regrette ‘’une politique de la terreur et de la répression injuste qui continue à s’installer au Burundi alors qu’on s’attendait à un changement. ‘’ (Source : Radio Inzamba)  

-Répondant à l’appel lancé par le porte-parole du ministre de la sécurité publique pour pourchasser toute personne d’expression rwandaise; plus de 20 ménages des réfugiés congolais banyamulenge ont été chassés par la police et l’administration au chef-lieu de la province Muyinga. Me Janvier Bigirimana trouve que de tels propos sont susceptibles et risquent d’incriminer le pays dans des crimes graves. (Source : RPA)

Santé :

-15 nouveaux cas est le nombre des cas testés positifs durant la période du 5 au 11 octobre 2020 selon le rapport du ministère de la santé publique sur la situation épidémiologique de la pandémie du coronavirus. Au total, 529 cas des personnes atteintes du covid-19 depuis son apparition en mars dernier. (Source : SOS Médias Burundi)

Justice :

-Remettant en cause le dossier à charge de l’honorable Fabien Banciryanino, l’organisation de défense des droits humains Human Right Watch demande aux autorités burundaises à en finir avec les accusations pénales et détentions abusives. (Source : Journal Iwacu)

-Cinq ans après l’exécution du cameraman de la RTNB Christophe Nkezabahizi à son domicile, de son épouse, ses 2 enfants et son neveu par des policiers de l’API, la coalition burundaise des défenseurs des droits humains demande la réouverture du dossier clôturé sans dégager les responsabilités en 2018. (Source : RPA)

Education :

-Abandon scolaire des enfants de l’ethnie batwa à Muyinga. Seule une dizaine fréquente encore l’école de Rutoke en commune et province Muyinga sur une quarantaine. Les parents avancent le manque de moyens. (Source : SOS Médias Burundi)

Monitoring des Médias par la RPA