Burundi : Les Nouvelles de chez Nous du 13 Janvier 2021

Sécurité :

-Idrissa Niyonkuru, un commerçant réfugié burundais au camp de Nduta en Tanzanie a été tué par balle la nuit de ce mardi à son domicile. Ses voisins pointent du doigt la police tanzanienne dans ce crime. (Source : Radio Inzamba)

-Des rebelles congolais qui seraient des Maï-Maï ont fait irruption au camp des réfugiés burundais de Mulongwe en RDC la nuit du 10 janvier volant 13 téléphones mobiles et 200 cent mille congolais. (Source : SOS Médias Burundi)

Santé :

-Des réticences s’observent dans la mise en pratique des mesures barrières contre le covid-19 notamment le port du masque chez certains du domaine du transport pourtant rendu obligatoire par le gouvernement depuis de ce mardi. En commune Mabanda, province Makamba, les élèves se prêtent les masques. (Source : RPA)

-En province Rumonge, le gouverneur de province accompagné avec le commissaire provincial de police a indiqué que des amendes allant de 2000 à 5000 francs burundais seront infligés à tout transporteur (bus, taxi, moto et vélo) récalcitrant contre les mesures barrières contre la covid-19. (Source : Radio Inzamba)

Bonne Gouvernance :

-Selon l’expert économiste André Nikwigize, la privatisation de l’entreprise publique, REGIDESO risque d’empirer la vie socio-économique des burundais du fait que les operateurs privés ne soucient guerre des intérêts de la population. Des centaines d’anciens travailleurs vont perdre l’emploi sans parler des dettes qui resteront à charge de l’Etat pour ne citer que cela. (Source : RPA)

Environnement :

-Dans une interview accordée au journal Iwacu, Emmanuel Irumva, directeur général du Ceprodilic œuvrant dans la protection de l’environnement trouve plutôt que valoriser les déchets constitue une richesse au moment où la gestion des déchets reste problématique au Burundi. (Source : Journal Iwacu)

-Plus de 5000 ménages victimes des inondations en zone Gatumba, commune Mutimbuzi, province Bujumbura demandent des travaux d’aménagement pour la protection de leur zone. Ils viennent d’être obligés de quitter leur site pour la 2ème fois suite aux inondations. (Source : La VOA) 

Monitoring des Médias par la RPA