Burundi: Les Nouvelles de Chez Nous du 11 Mars 2021

Politique:

-Dans un communiqué publié ce jeudi, le mouvement MAP Burundi-Buhire demande une conférence internationale pour la réhabilitation de l’Accord d’Arusha. Libérât Ntibashirakandi, président de ce mouvement fait savoir que l’accord d’Arusha est capitale dans la vie politique du Burundi. Il avait pu ramener et maintenir la paix durant pendant 10 ans. (Source : Radio Inzamba)

Sécurité :

-Le corps de Mme Beatrice Berahino, une enseignante a été retrouvé égorgé ce mercredi alors qu’elle était en visite chez son mari, Cyrille Manirakiza au quartier Kamesa, zone Musaga en mairie de Bujumbura. La famille de la victime suspecte le mari dans ce crime. Le couple ne vivait pas en harmonie. (Source : RPA)

-Deux jeunes femmes âgées de 20 et 27 ans ont été grièvement poignardées par des inconnus la nuit de ce mercredi à leur domicile sis sur la colline Burambana, commune et province Muramvya. (Source : SOS Médias Burundi)

-Réagissant contre l’incursion des militaires burundais sur le sol congolais depuis bientôt trois semaines, le porte-parole de la force burundaise de défense nationale, a démenti ce jeudi réaffirmant que son gouvermenement respecte les frontières des autres pays. (Source : Radio Inzamba).

Droits de l’homme :

-Dans son rapport présenté ce jeudi, Le président de la commission d’enquête des N.U sur le Burundi a accusé Gitega la persistance des violations graves des droits humains dont les assassinats, enlèvements forcés, tortures, les exactions extrajudiciaires, arrestations arbitraires sous prétexte de poursuivre des rebelles lors de la 46ème session du dialogue interactif à Genève. L’ambassadeur du Burundi aux UN rejette en bloc toutes ces accusations. (Source : La VOA)

Economie :

-La population burundaise se réjouit des services financiers numériques qui gagnent de plus de terrain rendant la situation très simplifiée. Les transferts et les paiements se font au téléphone sur place. Les compagnies gonflent leurs comptes. Le trésor public en profite.  (Source : Journal Iwacu)

Société :

-Les réfugiés burundais du camp de Nyarugusu en Tanzanie dénoncent une manœuvre de les contraindre à rentrer de force derrière la fermeture du marché central de ce camp depuis ce mercredi. (Source : SOS Médias Burundi)

-Selon Désiré Hatungimana, expert en communication non-violente s’insurge contre l’éducation à la vengeance. ''Des sociétés ayant connu des violences cycliques comme le Burundi, ce sentiment se transmet de génération en génération et la société toute entière reste en deuil permanent. Il faut absolument une réconciliation réussie.'' (Source : Journal Iwacu)

Monitoring des Médias par la RPA