Burundi: Les Nouvelles de chez Nous des 28 et 29 Novembre 2020

Politique :

-Dans son analyse, Pascal Niyonizigiye, expert burundais en relations internationales indique être optimiste quant la reprise des bonnes relations diplomatiques entre Gitega et Kigali. Avant d’ajouter que la volonté est manifeste de 2 côtés en l’occurrence les 2 rencontres des 2 parties  leur frontière commune, Gasenyi-Nemba. (Source : Journal Iwacu)

-Constatant que Gitega n’a pas la volonté de redresser la situation au Burundi, le mouvement MAP-Burundi dit que la tâche incombe aux burundais eux-mêmes en collaboration avec la communauté internationale. (Source : RPA)

Sécurité :

-Après la mort de 3 étudiants burundais en Russie en moins d’une année, l’ambassadeur du Burundi demande une réunion d’Urgence sur la sécurité des étudiants africains dans ce pays dans une correspondance au doyen des diplomates africains accrédités en Russie. (Source : SOS Médias Burundi)

-Séverin Nduhirubusa de la colline Gitwa, commune Butezi, province Ruyigi a été tuée par sa femme  ce samedi par 2 coups de couteaux lors d’une querelle familiale. Sa femme blessée suit également des soins à Butezi. En commune Ntega, province Kirundo, Kamariza Confidence a été grièvement blessée par son mari l’accusant d’adultère. (Source : RPA)

-Peur panique chez les habitants de la commune Mabayi frontaliers avec la Kibira suite aux crépitements d’armes entendus ce vendredi. Un responsable militaire dans la zone, a expliqué que ''des militaires burundais poursuivent des groupes rebelles retranchés dans cette dans cette réserve naturelle. Donc, rien à craindre.'' (Source : SOS Médias Burundi)

Justice :

-4 membres appartenant aux partis d’opposition en commune Burambi, province Rumonge arrêtés jeudi et vendredi derniers par l’officier de la police judiciaire surnomé Nkogroro sous prétexte d’appartenance aux groupes rebelles ont été relaxés ce samedi par faute d’éléments à charge. (Source : RPA)  

Education :

-Expliquant les causes des mauvais résultats dans sa province qui compte 140.620 élèves dont 31.182 en première année, le responsable du bureau provincial de l’enseignement en province Bubanza regrette le manque de 21.000 pupitres, de plus de 500 enseignants manque sans parler du matériel didactique qui persiste depuis le début de cette année scolaire 2020-2021. (Source : SOS Médias Burundi)

Droits de l'homme :

-Grande inquiétude des réfugiés burundais en Tanzanie après l’annonce par les autorités tanzaniennes que tous les réfugiées burundais ne voulant pas rentrer selon regroupés dans un seul camp dans ce pays depuis le début de l’année prochaine. (Source : Radio Inzamba)

Société :

-Grogne généralisée des transporteurs rémunérés regroupés au sein de l’association, ATRABU.

*Sur l’axe Bujumbura-Bubanza, ils s’insurgent des cotisations exorbitantes forcées pour le compte de leur association dont ils ignorent totalement la gestion.

*Ceux du Centre-Est eux dénoncent les pots-de-vin exigés par les policiers et demandent que le contrôle technique soit décentralisé car pouvant passer plus de 3 jours dans les hôtels a Bujumbura a la recherche de ce document.

*En province de Bujumbura Rural, ils sont rackettés au grand jour par des policiers sans rien s’inquiéter. (Source : la VOA)

Monitoring des Médias par la RPA