Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Un nouveau décret sur l’octroi de la bourse d’études inquiète les étudiants

jeudi, 02 mars 2017 07:37
Évaluer cet élément
(0 Votes)

La bourse d’étude universitaire sera désormais retirée à tout étudiant redoublant au cours d’une année académique. C’est l’une des mesures du décret présidentiel nouvellement signé. Cependant, un décret presque similaire avait provoqué un arrêt des activités académiques il y a environ 3 ans.

 

Le Président Pierre Nkurunziza vient de décréter le retrait de la bourse d’études aux étudiants redoublant. Une tentative similaire qui durcit les conditions d’étudier pour les lauréats burundais avait déjà été essayée depuis 2014. 

 

A cette époque, un bras de fer avait opposé le Président Pierre Nkurunziza à un bloc solide des étudiants de l’Université du Burundi réunis avec les étudiants de L’Ecole Normale Supérieur. Les étudiants avaient débuté une grève qui a duré deux mois, et les professeurs de l’Universités du Burundi ont proposé au Président de la République la suspension de son décret du 14 Janvier 2014, afin de convaincre les étudiants de regagner les auditoires.

 

«  Nous demandons aux professeurs de veiller à la mise en  application de ce qui se trouve dans leur proposition se trouvant dans le Procès-Verbal. Même si c’est ainsi, nous demandons au Président de la République d’annuler son décret, parce que faute de cela, les étudiants pourront retourner en grève », avaient déclaré les étudiants en 2014. 

 

A ce moment, le décret n’a pas été annulé, mais n’a jamais non plus été mis en application. Du coup, le renvoi de 5 représentants des étudiants a été annulé. 

 

Aujourd’hui, presque 3 ans après, c’est un décret presque semblable qui vient d’être signé par le même Président de la République. L’alinéa 1 de l’article 24 qui était la principale cause des protestations en 2014, est reprise dans le nouveau décret. Selon cette disposition, « la bourse d’étude est retirée à l’étudiant chaque fois qu’il échoue une année dans un cycle de formation ». La bourse est rétablie immédiatement si l’étudiant réussi à passer dans la classe suivante, comme le stipule l’article 32 du nouveau décret.

 

Mais, comme en 2014, l’actuel décret précise que l’étudiant en situation de redoublement à la date de sa signature n’est pas concerné par ce retrait. Le redoublant peut en revanche postuler pour un « prêt-bourse ». Ce prêt est une nouveauté de ce décret signé récemment par Pierre Nkurunziza. 

 

L’article 25 explique qu’il s’agit d’une « assistance financière accordée sous-contrat par le gouvernement, sous-forme de crédit sans intérêt pour la formation des cadres et qui est remboursable ». Ce décret précise cependant que si un étudiant a bénéficié d’un prêt-bourse pour la formation d’un cycle d’études, l’octroi du prêt-bourse pour le cycle suivant est conditionnée par le remboursement du précédant.

 

Il faut enfin signaler que le respect des équilibres constitutionnels dans l’octroi de la bourse longuement rejeté en 2014 ne figure pas dans le nouveau décret présidentiel. Ce décret devra être complété par des ordonnances Ministérielles pour éclaircissements.  

 

Lu 292 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2015 by GPIUTMD

Twitter

Qui est en ligne?

Nous avons 139 invités et aucun membre en ligne