Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Les éleveurs de Kayokwe contraints de vendre le lait à un prix leur exigé par le Cndd-Fdd

Grognes des éleveurs de vache de la commune Kayokwe en province Mwaro qui sont contraints de vendre leur lait à une coopérative de ladite commune fondée pour la collecte du lait de vache. Une contrainte que ces éleveurs considèrent comme injuste, surtout que cette coopérative achète ce lait à bas prix.

Cette coopérative de collecte du lait a été initiée par l’association PRODEMA pour le compte de la commune Kayokwe. Selon les informations recueillies auprès des éleveurs de vaches de cette localité, ils ont été recommandés de ne vendre le lait qu’à cette coopérative communale.

« Tous les éleveurs de vaches sont obligés de vendre leur lait à cette coopérative. Ce qui est triste, c’est que le prix par litre est inférieur à celui auquel ils vendaient normalement ce lait. Le prix fixé par la coopérative communale est de 600 francs alors que d’habitude il était fixé à 800 francs burundais. » 

En plus, tous les habitants de la commune Kayokwe sont contraints à acheter le lait à cette coopérative éloignée de leurs ménages.

« On nous oblige à acheter le lait à cette coopérative même s’il s’agit d’1 litre. La coopérative est pourtant très éloignée de nos ménages. Imaginez-vous être obligé de faire un trajet d’à peu près 10 kilomètres pour acheter un seul litre de lait. C’est vraiment très gênant lorsqu’on a besoin du lait pour un enfant qui doit se rendre à l’école. » 

Les éleveurs de vaches de la commune Kayokwe se lamentent aussi d’être infligés des amendes exorbitantes par des Imbonerakure lorsqu’ils vendent leur lait à d’autres grossistes. « Les Imbonerakure interceptent toute personne qui va vendre le lait ailleurs, car les différents actionnaires de cette coopérative sont membres du parti au pouvoir, le Cndd-Fdd. »

Ces éleveurs indiquent qu’ils  ne savent plus à quel saint se vouer pour être rétablis dans leurs droits. Nous avons contacté le prénommé Marc, responsable de cette coopérative de collecte de lait et il nous a répondu qu’il agit sous les ordres des autorités hiérarchiques. Contacté à son tour, François Nkundwa, administrateur de la commune Kayokwe, s’est réservé à  tout commentaire.

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 140 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech