Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Les burundais réfugiés à Lusenda descendent dans les rues pour manifester leurs mécontentements

Manifestation de mécontentement par les réfugiés burundais du camp de Lusenda en République Démocratique du Congo depuis ce Lundi 24 Août. Passés plus de 4 mois sans être restaurés, ces réfugiés burundais demandent au HCR de tout faire afin qu’ils soient assistés en vivres. 

La majorité de ces réfugiés burundais du camp de Lusenda en République Démocratique du Congo qui ont manifesté le matin de ce 24 Août est constituée de femmes et d’enfants. Ils sont sortis du camp vers 8 heures du matin et ont pris la direction de la ville d’Uvira, une ville frontalière de la zone Gatumba de la commune Mutimbuzi. Mais, suite à la faiblesse physique, certains réfugiés n’ont pas pu arriver à destination et ont fait demi-tour.

Ceux qui se sont entretenus avec la RPA révèlent qu’ils ont pris la décision de manifester leur mécontentement car, ils  viennent de passer plus de quatre mois sans être restaurés. « Nous avons longtemps attendu d’être restaurés mais en vain. Toute l’assistance du HCR est presque totalement suspendue. Lorsqu’on se rend au centre de santé pour se faire soigner, on ne nous donne pas de médicaments. Ils nous recommandent de les acheter dans des pharmacies alors qu’ils savent très bien qu’on n’a pas d’argent. Nos enfants souffrent énormément et leurs mamans meurent de faim. On a déjà enregistré plus de cinq cas de décès à Nundu à cause de la famine. C’est la raison pour laquelle nous avons manifesté.» 

Pour ces réfugiés de Lusenda, mieux vaut mourir dans son pays que mourir de faim dans un camp de réfugiés. Ils demandent au HCR de tout faire pour qu’ils aient de quoi manger.

« Si le HCR a décidé de suspendre son aide en vers les réfugiés, qu’il organise d’ici peu une opération de rapatriement afin d’éviter que nos enfants meurent de faim dans ce camp. » S’indigne un des réfugiés qui a pris part à ces manifestations.  

A ce propos, nous avons essayé de joindre le représentant du HCR au camp de Lusenda mais sans y parvenir. Quant au représentant de cette organisation Onusienne basé à Kinshasa la capitale de la République Démocratique du Congo, il nous a signifié qu’il n’était pas au courant de cette situation.  

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 628 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech