Le déplacement entre les communes de Muyinga n’est pas aisé.

En province Muyinga, on signale  des difficultés de  mouvements entre différentes communes de ladite province.  Les véhicules  qui  déplacent le gens sont  insuffisants. Les habitants de  la province  demandent aux organes habilités de l’Etat de leur trouver des moyens de transport pour compléter  les initiatives des privés. 

Les voitures de type Probox assuraient d’habitude le transport des passagers à travers différentes communes de la province Muyinga ou pour aller dans une province voisine. Suite à la décision d’interdire le transport de plus de 4 passagers dans la voiture type Probox, certains propriétaires de voitures ont arrêté cette activité parce qu’ils ne gagnaient comme d’habitude. Notre source indique que c’est la population de ces communes qui paye les frais et manque des moyens de déplacement. « Les conséquences tombent sur la population  car personne ne peut plus arriver où il veut aller à temps.  Il n’y a que quelques véhicules en circulation et le nombre de  probox a diminué ».

Notre source ajoute qu’à défaut de voitures les habitants tentent de se déplacer à moto.  Mais, le  prix pour se déplacer à moto n’est pas abordable. « Comme solution, les passagers optent pour se déplacer à motos. Mais, le trajet qui d’habitude coûtait 500 francs burundais coûte actuellement 2000 francs burundais. Dans ce cas, vous acceptez de monter à deux sur une moto et de payer 1000 francs chacun. Sinon, un motard ne peut en aucun cas accepter de déplacer un seul passager à 1000 francs », précise notre source.

Les habitants de ces communes demandent au gouvernement de faire son mieux pour mettre à leur disposition les véhicules de transport en commun pouvant déplacer beaucoup de personnes