Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Commerce de boissons à Nakivale : Le capital d’Arthur a triplé dans moins d’une année

Certains Burundais réfugiés dans le camp de Nakivale en Ouganda ont démarré un commerce de boissons dans des bistrots. C’est le cas d’Arthur qui a vu son capital triplé dans quelques mois.

Arthur indique qu’il a commencé son commerce avec un capital de 100 mille shillings ougandais. ‘’Aujourd’hui, j’ai un capital de 3 casiers de bière et des limonades. C’est plus de 300 mille shillings ougandais’’, se félicite Arthur qui explique qu’il a démarré son commerce il y a moins d’une année.

‘’ Par jour, je peux vendre des boissons de 100 ou 150 mille shillings. Ça dépend de la clientèle. Mais je ne peux pas aller en dessous de 60 mille par jour ’’, ajoute ce réfugié burundais de Nakivale.

Il explique que son commerce lui permet de satisfaire aux besoins fondamentaux. ‘’ J’achète des souliers, des pantalons, du lait de beauté. Je ne manque rien sur ce plan-là. Voilà l’avantage de mon commerce’’, souligne Arthur.

Ce réfugié burundais dit, pourtant, qu’il fait parfois face à certains défis dans son commerce. ‘’ Il y a des gens qui consomment de la bière et refusent de payer ou commencent à se lancer de gros mots. C’est ça le bistrot. C’est pourquoi, j’essaie d’être prudent’’.

Depuis le début de la crise liée au troisième mandat du président de la République au Burundi en 2015, des milliers de burundais ont fui vers les pays de la sous-région. Dans le camp des réfugiés de Nakivale en Ouganda, certains y ont démarré du commerce pour pouvoir survivre.

Avec l'appui de Austrian Development Cooperation

 

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 452 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech