Le Rwanda exige la traduction en justice des rebelles qui ont récemment mené une attaque sur son territoire

Le Rwanda demande des explications au gouvernement burundais suite à la récente attaque d’un groupe armé dans la province du Sud de ce pays. Le gouvernement rwandais demande également que les membres de ce groupe armé qui a attaqué en provenance du Burundi, soient jugés devant la justice.

Le Rwanda veut que ceux qui ont attaqué le pays ce samedi soient arrêtés et conduits devant la justice, ou bien qu’ils soient extradés dans ce pays afin de payer pour leurs actes.

Selon le journal KT Press qui l’a publié ce lundi 29 juin, c’est le ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale du Rwanda qui a demandé des explications à son homologue burundais dans une correspondance envoyé samedi, le jour de l’attaque.  

L’attaque évoquée n’a pas été revendiquée mais les forces de défense rwandaises avaient précisé ce jour-là que les assaillants étaient venus du Burundi et ont attaqué le secteur de Ruheru dans le district de Nyaruguru. Selon ces forces rwandaises, le groupe composé d’une centaine de combattants s’est ensuite replié vers la province Cibitoke au Burundi laissant derrière lui 4 cadavres.

Durant les combats, 3 combattants ont été capturés. Les armes, les munitions, les équipements militaires et les boîtes de conserve portant un sceau de l’armée burundaise ont également été saisies selon l’armée rwandaise.

Après l’attaque, l’armée burundaise n’a pas rejeté les allégations du Rwanda. Elle a tout simplement appelé ses militaires à bien sécurisé les frontières. Le sol burundais ne peut pas être le fief des groupés armés qui perturbent la sécurité dans les pays voisins, a conclu l’armée burundaise dans son communiqué.