Les réfugiés burundais de Nakivale déjouent le plan visant à les faire passer pour des rapatriés volontaires

Un groupe de réfugiés burundais du camp de Nakivale en Ouganda fait le tour dudit camp enregistrant d’autres réfugiés burundais en leur expliquant qu’ils veulent leur faciliter la tâche en ce qui est de la perception de leur ration alimentaire. Mais tous les réfugiés  inscrits se sont  plutôt retrouvés  sur des listes de réfugiés  présentés comme volontaires au rapatriement. Mais le HCR  dans ce pays a déjà annoncé qu’il ignore tout de ce rapatriement.

Depuis quelques temps, il s’observe un mouvement de réfugiés burundais qui sillonnent les ménages du camp de Nakivale avec l’objectif d’inscrire les occupants sur des listes. Selon certains réfugiés qui se sont entretenus avec la RPA, ces gens faisaient croire à ces réfugiés que c’était dans l’objectif de leur faciliter la tâche en ce qui de l’approvisionnement des vivres. Ce qui, selon ces réfugiés, s’est avéré être une astuce visant à les embarquer, à leur insu, dans le processus de rapatriement.

‘’ Ceux qui se sont fait inscrire croyaient que c’était pour avoir des facilités quant au mode de réceptionner les aides. On leur a fait croire qu’ils recevront directement les vivres chez eux, à la maison. C’est comme ça qu’ils se sont retrouvés sur les listes de ceux veulent se rapatrier. Mais en vérité, ils ignoraient qu’ils avaient été manipulés pour cette fin.’’ Témoigne un des représentants des réfugiés au camp de Nakivale.

Une fois au courant de ce plan, les réfugiés étaient chamboulés. Raison pour laquelle le HCR a vite fait de les rassurer. Dans une réunion tenue ce lundi, cette organisation internationale en charge des réfugiés leur a promis que cette liste ne sera pas considérée.

‘’ Nous avons eu ce lundi une rencontre avec le HCR et le représentant de l’ONG Alight qui est chargée de la sécurité des réfugiés dans ce camp. Le HCR nous a signifié que cette liste dressée n’a aucune valeur. Il a indiqué que si un réfugié veut se rapatrier, il doit  aller lui-même s’inscrire au bureau du HCR qui prendra ensuite en charge toutes les procédures y relatives.’’ Poursuit notre source.

Cette liste qui aurait été envoyée au président du Burundi comporte les noms d’une centaine de réfugiés burundais du camp de Nakivale, un camp qui abrite au total plus de 39.900 réfugiés burundais.