Le Burundi et le Rwanda s’engagent à restaurer la sécurité sur leurs frontières

Première rencontre officielle ce mercredi des autorités militaires burundo-rwandaises pour discuter des questions sécuritaires sur leurs frontières communes. Les délégations se sont rencontrées au poste de Gasenyi-Nemba en présence du mécanisme sécuritaire de la CIRGL.

Cette rencontre avait réuni les responsables des services des renseignements militaires du Burundi et du Rwanda. A la tête des deux délégations, le Colonel Ernest Musaba pour le Burundi et le général de Brigade Vincent Nyakarundi pour le Rwanda.

Selon la Radio nationale rwandaise, cette rencontre a eu lieu sous l’égide de tous les 12 pays membres de la CIRGL qui étaient représentés par leurs officiers en charge des questions relatives à la sécurité des frontières.

Tenue au Rwanda, et plus précisément dans la localité de Nemba situé dans le district de Bugesera, l’objectif de cette rencontre, selon toujours la même radio rwandaise, est de trouver une solution durable à l’insécurité qui prévaut depuis un certain temps sur la frontière burundo-rwandaise.

Dans leurs discours d’ouverture, que ce soit le chef de la délégation burundaise ou celui de la délégation rwandaise, tous ont laissé entendre qu’ils sont prêts à s’impliquer pleinement pour que cette question soit vidée dans les plus brefs délais. Ce qui a été apprécié par le facilitateur qui s’est dit confiant quant à l’issue de ces entretiens.

Cette rencontre est la première qui se tient entre le Burundi et le Rwanda depuis le début de la crise burundaise déclenchée en 2015 par la volonté de feu le Président Nkurunziza de briguer un troisième mandat illégal, laquelle crise a débouché sur la détérioration des relations entre ces deux pays.