L’ancien numéro un burundais inhumé à Gitega deux semaines après son décès

Inhumation ce vendredi de l’ancien président de la république du Burundi, feu Pierre Nkurunziza. Plusieurs invités de marques dont les ambassadeurs et les délégations de certains pays, avaient fait le déplacement. Les grandes cérémonies funéraires de feu Pierre Nkurunziza ont eu lieu dans trois endroits différents.

D’abord à l’hôpital du cinquantenaire de Karuzi. Vers 9 heures du matin, la famille de feu président Nkurunziza, le haut commandement et de hautes personnalités étaient sur place pour les cérémonies de levée du corps.

Aussitôt les cérémonies de levée du corps terminées, le cercueil de feu Pierre Nkurunziza couvert du drapeau national a été transporté par des généraux portant des gants. Parmi eux, un seul qui portait la croix et à la tête de procession avait mis aussi un masque.

S’en est suivi un cortège funéraire depuis l’hôpital du cinquantenaire jusque dans la ville de Gitega. Tout au long de la route Karuzi-Gitega et dans la ville de Gitega, la population avait répondu pour rendre hommage à cet illustre disparu.

Ensuite, les cérémonies se sont poursuivies au stade Ingoma de Gitega. Sur place, des représentants des confessions religieuses ont débuté les cérémonies par des prières avant que la population ne rende son dernier hommage à feu président Nkurunziza. Ces cérémonies d’adieu ont été rehaussées par la présence de certains délégués des pays amis du Burundi dont la Tanzanie et la Zambie. Aucun chef d’Etat n’avait fait le déplacement à l’occasion.

Dans son discours de circonstance, le président Evariste Ndayishimiye est revenu sur la bravoure et l’humilité de feu président Pierre Nkurunziza. ‘’ Ce n’est pas facile de trouver des mots appropriés en pareils circonstances. Le défunt était non seulement notre parent, mais il était également notre ami, notre conseiller, en plus d’être le président de la République. Il était brave et Dieu lui avait donné un cœur charitable, animé d’un esprit tolérant. Nous ne sommes que des passagers sur cette terre et Dieu a repris ce qui lui appartient. ’’

Pour clore ces cérémonies, vingt et un coups de canon ont été tiré en son honneur.

Sous un soleil de plomb, certains participants à ces cérémonies se sont évanouis et ont été pris en charge par la Croix-Rouge Burundi.

Après le stade Ingoma de Gitega, la dépouille de Pierre Nkurunziza a été conduite à sa dernière demeure située au quartier Musinzira de la ville de Gitega.

Dans son allocution, la veuve de Pierre Nkurunziza, Denise Bucumi a remercié le gouvernement burundais et toutes les personnes présentes avant de préciser que c’est un honneur pour elle de procéder à l’inhumation de son époux et d’avoir observé un deuil au moment où certains burundais n’ont jamais eu l’occasion de faire le deuil pour les leurs. ‘’ Lorsqu’on a perdu le sien et qu’on n’a pas vu son cadavre, c’est triste et on ne peut même pas faire le deuil, nous, nous sommes réconfortés d’avoir eu le temps de faire un deuil pour le nôtre et de l’enterrer dignement. Ceux qui n’ont jamais vu même les corps des leurs, savent ce qu’ils ont enduré. Nous vous remercions encore une fois de nous avoir soutenus dans ces moments difficiles.’’

Les cérémonies ont été clôturées par le dépôt des gerbes de fleurs avant de procéder à la levée de deuil partielle sur place à sa dernière demeure.