Incarcération manu militari des membres du parti Cnl dont un cadre de la Cour des comptes à Ngozi

Dix membres du parti CNL de la commune Kiremba province Ngozi ont été incarcérés ce samedi à la prison centrale de Ngozi après avoir été battus par les Imbonerakure. Le parti CNL à Ngozi crie à une arrestation pour des mobiles politiques. 

Parmi ces membres du parti CNL qui ont été conduits manu militari à la prison centrale de Ngozi figure Gorgon Miburo, président du parti CNL dans la région de Buyenzi regroupant les provinces de Ngozi, Kayanza et Karuzi, cadre de la Cour des comptes et natif de la commune Kiremba.

D’après nos sources de la colline Kibuye en commune Kiremba, tout a commencé ce samedi lorsque plus de 300 Imbonerakure venant de la localité de Kumasanganzira ont attaqué des ménages des membres du parti CNL de la colline Kibuye.

Ainsi, Gorgon Miburo a voulu aller voir ce qui se passe sur la colline Kibuye. Arrivé sur la colline Gahororo, Gorgon Miburo a été arrêté et battu par des Imbonerakure. Dix autres membres du parti CNL ont été arrêtés par ces mêmes Imbonerakure en compagnie des policiers. 

Ensuite, ils ont été tous transférés à la prison centrale de Ngozi par Edouard Mukoko, commissaire de la police à Ngozi vers 2 heures du matin ce dimanche.

Ces membres du parti CNL rejoignent en prison leurs camarades candidats aux législatives tels Kathy Kezimana de la province Bujumbura et Sévérin Nitunga de la province Ruyigi et les candidats aux communales tels Claude Bayizigire de la commune Mugina province Cibitoke, Clément Nzeyimana de la commune Bugendana province Gitega et Léonidas Misago de la commune Nyanza-lac, province Makamba.

Les autres militants du parti CNL demandent la libération inconditionnelle de leurs camarades victimes de leur appartenance politique.