De l’intimidation à la mise en garde, Gitega tonne à l’endroit des probables frondeurs

Le numéro un burundais met en garde tout partisan du parti Cndd-Fdd qui se hasarderait à quitter ce parti. Lors du discours prononcé ce lundi lors de l’ouverture de la semaine dédiée aux combattants de ce parti de l’Aigle, Evariste Ndayishimiye a même promis une mort atroce à tout déserteur.

Aucun partisan du parti Cndd-Fdd n’a le droit de quitter ce parti présidentiel. C’est du moins la mise en garde du président Evariste Ndayishimiye envers ceux qui feraient une telle tentative. A l’occasion du lancement officiel de la semaine dédiée aux combattants, Evariste Ndayishimiye a dit à ceux qui tenteront de quitter le parti au pouvoir qu’ils seront dévorés par des lions. ‘’

’Le parti Cndd-Fdd n’a pas été créé pour les hautes autorités, mais plutôt pour le bas peuple. Si les hautes autorités désertent, le parti Cndd-Fdd va continuer à exister. Certaines hautes autorités ont maintes fois quitté notre parti mais vous voyez qu’il existe toujours. Feu le général Adolphe Nshimirimana leur avait pourtant conseillé de persister. Est-ce qu’au moins vous avez assisté le Lion en train de chasser ? Même si il est est tellement fort, il n’ose pas pénétrer au milieu d’un troupeau de buffles. Ce que fait le lion, c’est d’intimider le troupeau de buffles et d’attaquer celui qui s’éloigne des autres. C’est pour cette raison qu’il y a des gens qui nous intimident en criant haut et fort que les Etats-unis, les Nations-unies et l’Union Européenne ont sorti des rapports. Cela juste pour nous effrayer afin d’attaquer celui qui se met en débandade. Je vous en prie, je ne veux pas encore une fois assister au mouvement de frondeurs.’’A menacé le président Ndayishimiye dans un langage codé.

Evariste Ndayishimiye n’a pas manqué d’encourager la jeunesse du parti Cndd-Fdd à poursuivre les rondes nocturnes car, affirme-t-il, cette activité est autorisée par la loi burundaise. ‘’Vous savez, les ennemis sont ceux qui critiquent les veilleurs de la nuit. Certains vont interdire les burundais à veiller la nuit. D’autres affirment que les imbonerakure sont mauvais à cause de leurs rondes nocturnes. Celui qui  s’adonne à cette affirmation gratuite est l’ennemi du pays.  Je vous exhorte, vous Imbonerakure, à patrouiller pour protéger notre pays. Pour bien mener un combat, tu dois protéger toutes les frontières du pays et ce sont les jeunes qui protègent le pays et non pas les plus âgés. J’aimerais bien vous lire un article de la constitution car certains burundais ont paniqué. L’article 72 de la constitution que nous avons voté nous-même, stipule que chaque burundais doit protéger les frontières de son pays et sa souveraineté.’’ A renchérit le numéro un burundais.

La semaine dédiée aux combattants organisée annuellement par le parti Cndd-Fdd est en cours depuis le lundi 16 novembre dans la province Bubanza. Elle prendra fin ce samedi 21 novembre.