Addis-Abeba sollicite le soutien de Gitega dans le conflit sur le Nil

La présidente de l’Ethiopie Sahle-Work Zewde est en visite au Burundi depuis ce mardi 09 février. Officiellement, sa visite aurait pour but de renforcer les relations avec Gitega. Mais des sources concordantes révèlent que cette visite viserait plutôt à négocier avec l’actuel président burundais la position du Burundi sur le conflit autour de la gestion des eaux du fleuve Nil.

La présidente de l’Ethiopie, madame Sahle-Work Zewde est arrivée au Burundi ce mardi et a été accueillie par le président Evariste Ndayishimiye avec qui elle s’est aussitôt entretenue. Même si l’objet de sa visite n’est pas très explicite, des sources fiables font savoir que la présidente de l’Ethiopie s’est rendu au Burundi en vue de négocier avec son homologue la position du Burundi en sa faveur dans le conflit opposant l’Egypte et l’Ethiopie dans la gestion des eaux du fleuve Nil, surtout que l’ancien président du Burundi, feu Pierre Nkurunziza, a toujours défendu la position égyptienne. Le Burundi a alors été sollicité en tant que membre de la communauté des pays du Bassin du Nil, donc ayant un droit de vote.

Depuis la construction du barrage de la Renaissance, une tension permanente existe entre l’Ethiopie et l’Egypte, l’Egypte s’étant toujours opposée à la construction de ce barrage car grand perdant vu qu’il y perdra plus de 10% des eaux du Nil, au moment où l’Ethiopie, lui, pourra désormais produire 6.000 MW dans le domaine de l’électricité. Pour le moment, les enjeux autour de la gestion des eaux du fleuve Nil se jouent autour de la convention de Kampala, une convention que l’Ethiopie et le Burundi n’ont pas encore ratifié au moment où les autres pays de la région l’ont déjà fait.

En résumé, la visite de la présidente Sahle-Work Zewde, a pour but de ralier le Burundi à la cause de l’Ethiopie dans ce conflit autour de la gestion des eaux du fleuve Nil. Cette visite au Burundi a lieu deux jours après celle qu’elle venait d’effectuer en République Démocratique du Congo