Quand le gouvernement récompense les corrompus

Le personnel et les patients qui fréquentent les différents centres de santé du district sanitaire de Rutana dénoncent le phénomène d’impunité envers les titulaires qui sont accusés de détournement et de malversation des biens publics. Au lieu de répondre de leurs actes devant la justice, la plupart de ces titulaires sont simplement mutés ailleurs, ce que les autres infirmiers qualifient plutôt de récompense.

Le premier titulaire pointé du doigt s’appelle Raban Obed, ancien titulaire du centre de santé de Kivoga. Il est accusé d’avoir détourné les fonds de ce centre de santé. Selon des informations recueillies auprès de certains infirmiers du centre de santé de Rushungura, Raban Obed aurait été muté à ce centre de santé en qualité de titulaire, une affectation répréhensible selon le personnel sur place.

« Ça serait une honte parce que nous avons appris qu’il a détourné les fonds du centre de santé de Kivoga quand il en était encore responsable. On dirait que c’est une récompense qui lui est offerte. Il n’est pas du tout le bienvenu chez nous. » S’offusque un des agents de santé de la place.

D’après certains membres du personnel du district sanitaire de Rutana, Raban Obed ne veut pas lui aussi qu’on l’affecte à Rushungura pour des raisons politiques. « On a appris qu’il veut retourner à Kivoga parce que sa femme a été élue dans cette circonscription en violation de la loi car personne de ce couple n’habite pas à Kivoga. Il veut protéger à tout prix les intérêts politiques de sa femme ». Affirme notre source.

Le personnel et les patients qui fréquentent ces différents centres de santé du district sanitaire de Rutana se demandent pourquoi les titulaires responsables de différents cas de détournement et de mauvaise gestion de ces structures sanitaires ne sont pas poursuivis en justice pour répondre de leurs actes. Ils évoquent également le cas de l’ancien titulaire du centre de santé de Gasakuza Eric Nduwayo dernièrement affecté au centre de santé de la prison de Rutana. Il a été reproché de mauvaise gestion et de détournement des primes d’encouragement du personnel quand il était titulaire du centre de santé de Nyamure. Pire encore, il aurait malmené les patients qui fréquentent ce centre de santé. Ils parlent aussi de l’ancien titulaire du centre de santé de Ngara, le nommé Lazare Nsengiyumva. Ce dernier a été reproché d’absentéisme au travail pour s’occuper de ses affaires personnelles et de faire du commerce frauduleux des médicaments. Cette population du district sanitaire de Rutana se demande pourquoi aucun de ces titulaires responsables de différents cas de détournement des fonds et de mauvaise gestion de ces structures sanitaires n’a jamais été traduit en justice.

A ce propos, nous avons essayé de joindre Gilbert Ciza, Médecin chef du district sanitaire de Rutana mais sans y parvenir.