Le directeur du commerce intérieur victime d’un bras de fer entre généraux du Cndd-Fdd

Le directeur du commerce intérieur est incarcéré depuis ce mercredi à la prison centrale de Mpimba. Le mandat de son arrestation indique qu’il est accusé de corruption. Les informations en possession de la RPA révèlent qu’il serait victime des chicaneries entre les généraux du parti Cndd-Fdd qui pratiquent le commerce des boissons Heineken.

Sous les verrous depuis le mardi 16 juin, Patrick Nkurunziza, directeur du commerce intérieur, a d’abord été détenu dans les cachots du service national des renseignements avant d’être transféré à la prison centrale de Mpimba. 

Genèse de l’histoire

Tout commence par un appel qu’a passé le lundi 15 juin le général Roger, commissaire de la brigade anti-corruption, à Patrick Nkurunziza. Nos sources dignes de foi révèlent que ce haut gradé de l’armée burundaise faisait part de son dessein de faire une descente avec lui à l’endroit où se trouve un dépôt de distribution des boissons Heineken appartenant à un commerçant rwandais, Et, précisent toujours nos sources, comme ce dernier était suspecté d’importer illégalement les boissons Heineken au Burundi, les 2 autorités, en compagnie du chargé du commerce au sein des services de renseignements, agissant sous les ordres du général King, cadre du SNR, ont décidé de fermer ledit dépôt le même jour. Chose étonnante, poursuivent les mêmes sources, Patrick Nkurunziza fut incarcéré, accusé de corruption. Paradoxalement, les deux généraux, à savoir le commissaire de la brigade anti-corruption  prénommé Roger et le surnommé King qui avaient agi par le biais de ces émissaires n’ont pas du tout été inquiétés.

Les informations en notre possession révèlent que, les entrepreneurs Vénérand Kazohera et un certain Gisiga, feraient partie de ce bras de fer visant à contrôler l’importation et la distribution des boissons Heineken. Ces derniers sont d’ailleurs pointés du doigt dans la fermeture du dépôt de ce commerçant rwandais reproché de vendre ces boissons à bas prix.

Ces mêmes informations indiquent également que le directeur du commerce intérieur en la personne de Patrick Nkurunziza, aurait été emprisonné sur ordre du général Gabriel Nizigama alias Tibia, chef de cabinet civile à la présidence.