Affaire de dettes entre deux ministères : un des centres d’accueil des cas positifs à la Covid-19 presque fermé

Conflit entre le ministère du commerce et celui de la santé au sujet d’une facture impayée de plus de 2 milliards à l’hôtel source du Nil. Les informations fournies par certains agents qui œuvrent dans le domaine de la santé révèlent que ce montant correspond à la prise en charge de personnes mises en quarantaines dans cet hôtel pour attendre les résultats de test à la Covid-19.

Ce montant évalué à plus de deux milliards que réclame l’hôtel source du Nil a été utilisé dans la prise en charge des personnes qui y ont été confiné depuis le mois de mars 2020.

Les informations fournies par certains employés de cet hôtel sous contrôle du ministère du commerce, indiquent que cet argent a été dépensé pour la restauration, le logement et autres besoins. Les mêmes sources font savoir que cette somme devrait être payée par le ministère de la santé en collaboration avec celui des finances. C’est le non-paiement de cette facture qui, selon nos sources, serait à l’origine de la décision prise par les responsables de l’hôtel Source du Nil de ne plus recevoir les passagers envoyés par le ministère de la santé. Même ceux qui y étaient déjà confinés ont été chassés. Les derniers ont quitté cet hôtel le dimanche 14fevrier.

Pour certains travailleurs du domaine de la santé affecté dans la campagne de prévention et de lutte contre le corona virus, cette mésentente risque de perturber leurs activités.

‘’Il y a un problème lié à la suspension du confinement à l’hôtel source du Nil. C’est suite à une mésentente entre le ministère du commerce d’une part, et celui de la santé et des finances de l’autre part. L’objet de cette mésentente n’est autre que les factures impayées par ces ministères. Les employés de la source du Nil disent que cette somme a été dépensée en grande partie pour la restauration des clients. Nous ne voyons donc pas comment  la campagne va se poursuivre.’’ Se plaint notre source.  

A ce propos, la rédaction de la RPA a contacté le docteur Thaddée Ndikumana le ministre de la santé et de la lutte contre le Sida mais son téléphone sonnait sans que personne ne décroche.

Nous avons également contacté Domitien Ndihokubwayo en charge du ministère des finances. Celui qui a répondu à l’appel nous a signifié, avant de nous raccrocher au nez, que ce numéro n’est plus enregistré sur ce ministre