Controverse autour du ratage d’examens des élèves Imbonerakure

Un groupe d’élèves du lycée du lac Tanganyika sème le désordre audit établissement et ne cessent d’enfreindre les lois. Ce groupe est composé par des Imbonerakure qui profitent des relations et des affinités qu’ils entretiennent avec certains de leurs professeurs pour exiger des points qu’ils ne méritent pas afin de pouvoir avancer de classe.

Deux élèves du lycée du Lac Tanganyika en appellent à certaines autorités anonymes du parti Cndd-Fdd de leur venir en aide. Selon des messages audio en circulation sur les réseaux sociaux depuis 2 jours, ces élèves se disent victimes d’une injustice.

« Je vous salue moi aussi Monsieur. Ce qu’on est en train de subir ici au Lycée du Lac Tanganyika est vraiment insupportable. Nous sommes adultes et nous avons appris par cœur l’idéologie du parti. De plus, nous savons très bien ce qui est arrivé à nos parents. » Se plaint Berchmans Miburo surnommé Becki.

Comme on peut le lire sur son bulletin, il n’a obtenu que 46,92% et a échoué dans 5 cours. Le deuxième élève s’appelle Elie Majambere. Avec un échec dans 6 cours, il a obtenu un pourcentage de 45.92%. « Monsieur, on a eu des ennuis au lycée du lac Tanganyika. Comme vous le savez, je fréquentais cette école et je viens d’échouer pour la deuxième fois. Il y a d’autres élèves Imbonerakure qui sont dans la même situation que moi. C’est vraiment un génocide ce qu’on nous a fait. » Se lamente-t-il.

Nos sources au lycée du lac Tanganyika indiquent que ces élèves font partie d’un groupe d’Imbonerakure qui sème la pluie et le beau temps audit lycée. Ils se font appelés ‘’ commissaires’’. Les mêmes sources indiquent qu’ils portent au-dessus de leurs uniformes des tenues semblables à celles de l’armée burundaise. Et, poursuivent nos sources, au lieu d’étudier, ces élèves passent tout leur temps à patrouiller à l’extérieur de l’école, soit disant pour assurer la sécurité de cet établissement.

Le même groupe s’était arrogé le droit de punir leurs camarades et pouvait concéder à leurs camarades des autorisations de sortie.

Ce groupe a pris naissance lors du référendum constitutionnel qui s’est déroulé en 2018. Ces élèves Imbonerakure étaient dirigés par un certain Innocent Nduwimana. Ce dernier vivait à l’époque chez l’actuel président Evariste Ndayishimiye, alors secrétaire général du parti Cndd-Fdd. Le même Innocent avait toujours une importante somme sur lui et était chargé de trouver des fausses cartes d’identités à ses camarades.

Certains professeurs seraient de connivence avec ces élèves. Il s’agit entre autres d’Aimable Sindayikengera, du professeur d’anglais nommé Claude Ndayishimiye, du prénommé Fleury, d’Aloys Nimubona, directeur du Lycée du lac Tanganyika, ainsi que des encadreurs.

Ce groupe d’élèves imbonerakure servaient d’intermédiaires entre les élèves ayant obtenus de mauvaises notes et leurs professeurs à qui ils donnaient des pots-de-vin. Selon nos sources, ils avaient même accès à certains endroits interdits aux élèves.