Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Vers la péremption d’une grande quantité de vaccins de la covid-19

Jusqu’ici, la population burundaise  n’a pas répondu massivement au programme de vaccination à la Covid- 19. Sur un effectif de 800 milles vaccins accordé au Burundi depuis l’année dernière, seul 2% ont été utilisés. Pourtant, l’organisation mondiale de la santé, OMS, indique que chaque vaccin a un délai de péremption.

L’effectif des personnes déjà vaccinées contre la covid-19 au Burundi n’atteint même pas un pour cent de la population générale. Le rapport du ministère de la santé et de lutte contre le SIDA de ce 13 juin 2022 montre que sur plus de cinq cent mille vaccins de la covid-19 accordés au Burundi depuis 2021, seul 14.350 personnes ont été vaccinées. Ce qui veut dire que  le taux des personnes vaccinées est en dessous d’un  pour cent.

L’une des conséquences  de la négligence de ce programme de vaccination est que la plupart de ces vaccins risquent d’être périmés sans être utilisés car ils ont un délai de  péremption bien déterminé. Une fois ce délai dépassé, ces vaccins seront sans utilité. 

De surcroit, l’Organisation Mondiale de la Santé fait savoir que, peu importe les meilleurs conditions de conservation de ces vaccins, une fois que le délai de péremption est atteint ils ne servent plus à rien.

Ainsi, l’OMS demande à tous les pays qui ont reçu ces vaccins de bien vérifier leur date de fabrication et celle d’expiration à fin de bien connaître leur pays d’origine et à quelle température ils doivent être conservés.

Au Burundi, la plupart des vaccins n’ont pas encore été utilisés et risquent d’être jetés à la poubelle car sont proches de leur délai de péremption.

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 112 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech