Une maladie aux symptômes de Coronavirus a fait des morts à Cankuzo

Plus de 10 habitants de la province Cankuzo ont été emportés par une maladie jusqu’ici non identifiée, et ce en moins de deux semaines. Au moment où toutes ces victimes présentaient des symptômes identiques à ceux des malades du Covid-19, les habitants de la place implorent le gouvernement de fournir aux structures sanitaires de la place des moyens et équipement permettant de détecter cette maladie avant que le pire ne se produise.

Cette maladie mystérieuse est présente dans la quasi-totalité des collines que compte la commune Mishiha de la province Cankuzo. Cet habitant qui s’est entretenu avec la RPA mais qui a voulu garder l’anonymat pour sa sécurité nous parle des symptômes que présentent les malades atteints de cette maladie. « Au début, les gens toussent pendant une longue période. Par après, ils commencent à avoir de la fièvre et des maux de tête. Les plus menacés sont les enfants et les personnes âgées. Une fois à l’hôpital, on leur fait faire des tests pour voir s’ils ne souffrent pas de la malaria, mais les résultats sont tous négatifs »

Selon notre source à Mishiha, cette maladie fait déjà des ravages dans cette localité, et ce en quelques jours seulement. « Ces deux dernières semaines, au moins 14 personnes sont mortes sur la seule sous-colline de Mukaza, colline Mugera. Nous avons également entendu dire que les autres collines comme Kaniha et partout ailleurs, les gens meurent en grand nombre », révèle notre source.

La même source révèle que les malades présentant les mêmes symptômes que ceux des porteurs du Coronavirus ne reçoivent que du paracétamol comme traitement pour atténuer les douleurs avant d’être renvoyés chez eux. Parmi ces malades, poursuit notre source, 14 sont déjà morts. Et, à part ces 14, 2 autres malades présentant les mêmes signes, dont un ressortissant de la colline Muyaga, sont décédés à l’hôpital de Cankuzo.

Pour le moment, les habitants de Cankuzo craignent que tous ces décès ne soient dus au coronavirus, d’où ils demandent au gouvernement, via son ministère de la santé publique, de fournir les moyens et les outils de dépistage du coronavirus aux institutions sanitaires de cette province pour éviter que les morts ne s’accumulent.

La commune Mishiha est l’une des communes frontalières avec la Tanzanie, un pays qui enregistre déjà plusieurs décès dû à cette pandémie et plusieurs burundais s’y sont employés comme tâcherons.