Peur panique au sein de la population de la commune Rogombo face au Covid-19

La population de la commune Rugombo en province Cibitoke craint d’attraper à tout moment la Covid-19 suite au trafic clandestin des marchandises venant de la RDC en passant par la rivière Rusizi. Un trafic entretenu par un administratif à la base.

Plus d’un mois après la fermeture de la frontière burundo-congolaise à toute circulation, excepté le fret, les habitants du secteur Rusiga en commune Rugombo affirment constater depuis quelques semaines les Imbonerakure qui facilitent un trafic de marchandises via la rivière Rusizi à l’aide d’une pirogue supervisée par le chef de zone Cibitoke, selon nos sources sur place. « Nous avons un grand problème ici à Rusiga à cause des Imbonerakure qui font le trafic entre la RDC et le Burundi en passant par la rivière Rusizi. Leur responsable s’appelle Antoine et il est en même temps le chef de zone Cibitoke. C’est également le propriétaire de cette pirogue. Il permet le passage des marchandises en toute clandestinité. La fraude se fait de jour et de nuit ».

Les habitants de la zone Cibitoke craignent une probable propagation de la pandémie de Covid-19 suite à ce trafic qui n’est pas contrôlé. « Les gens ici ont peur. Ils craignent une contamination par le Coronavirus. Les frontières sont censées être fermées mais les Imbonerakure font du trafic transfrontalier clandestinement », déplore un habitant

La rédaction a essayé de joindre Antoine Mbonimpa, le chef de zone Cibitoke cité tout comme Beatrice Kaderi, administrateur de la commune Rugombo, mais sans succès.