Les réfugiés de Nyarugusu privés de médicaments

Fermeture ce 05 Octobre de toutes les pharmacies du camp des réfugiés burundais de Nyarugusu. La raison à l’origine de cette décision n’a pas encore été annoncée. Grande est la désolation des réfugiés de ce camp se trouvant en Tanzanie qui achetaient les médicaments dans ces pharmacies. Ils demandent d’être informés de ces raisons.

Les réfugiés burundais du camp de Nyarugusu disent que depuis leur arrivée dans ce camp en 2015, ces pharmacies opéraient. Des pharmacies auprès desquelles ils ont beaucoup fait recours car dans les structures sanitaires du camp, ils ne sont plus servis en médicaments depuis que le gouvernement tanzanien fait tout pour les rapatrier.

‘’ La Croix-Rouge aidait à soigner les réfugiés ici au camp. Après, les réfugiés qui avaient les moyens ont essayé d’appuyer en ouvrant des pharmacies car certains médicaments faisaient défaut à l’hôpital. Comme beaucoup de réfugiés avaient du mal à aller se faire soigner à l’extérieur du camp, les malades faisaient donc recours à ces pharmacies.’’

Non seulement les pharmacies ont été fermées, révèlent nos sources, même les vendeurs de médicaments ont été arrêtés par la police tanzanienne. Les réfugiés du camp de Nyarugusu demandent aux organisations chargées des réfugiés de suivre de près cette question et de prendre au sérieux  la santé de ces réfugiés.

Des 5 pharmaciens arrêtés, l’un a par après été libéré ce mardi 06 Octobre. La rédaction de la RPA a contacté le responsable du camp de Nyarugusu mais en vain.