Le ministère de la santé accusé de publier des chiffres erronés sur l’ampleur de la Covid-19

Les chiffres avancés par le ministère de la santé publique et de la lutte contre le sida ne reflètent pas la réalité. Au moment où 61 cas ont été déclarés positifs ces 4 derniers jours, les informations fournies par certains membres de l’équipe chargée de diagnostiquer cette pandémie, révèlent qu’il y a un nombre important de personnes atteintes du corona virus hébergées dans deux grands hôtels de la mairie de Bujumbura.

Depuis le début de la campagne de dépistage de la Covid-19 dans tout le pays le 6 juillet 2020, le centre de dépistage de corona virus situé en zone Kanyosha dans la mairie de Bujumbura avait déjà enregistré 153 cas positifs jusqu’au samedi 15 Août. Deux des six personnes testées positives ce lundi 17 Août au même centre ont été transférées à l’hôtel source du Nil.

Les informations fournies par certains membres de l’équipe chargée de diagnostiquer cette pandémie indiquent qu’au moins 47 cas ont été testés positifs la seule journée de vendredi 14 Août. A ceux-là s’ajoutent 8 autres cas parmi les étrangers, ce qui fait en tout 61 cas positifs à la Covid-19 en 4 jours, c’est-à-dire du vendredi 14 Août au lundi 17 Août 2020. A part 8 personnes transférées à la clinique Prince Louis Rwagasore, les autres se trouvent à l’hôtel source du Nil. 

Entre temps, selon toujours les mêmes sources, un effectif inconnu de malades atteints de corona virus est hébergé à l’hôtel Club du lac Tanganyika et à l’hôtel HAVIRA situé en zone Kinindo.

Sur les trois centres réservés pour ce dépistage en mairie de Bujumbura, celui de l’ETS Kamenge ainsi que celui de la zone Kanyosha enregistrent plusieurs cas de la Covid-19, selon certains agents en charge de cette activité.

Pourtant, les chiffres de ce 15 Août publiés par le ministère de la santé et de la lutte contre le sida montrent que seules 413 personnes ont été testées positives sur 19993 prélèvements. C’est au moment où le même ministère avait annoncé en date du 07 Août 408 cas positifs. Pour dire qu’il n’y a eu que 5 nouveaux cas positifs en une semaine alors que, sur les tests effectués le vendredi 14 Août, 47 cas sont revenus positifs. D’où certains agents chargés du dépistage de la Covid-19 affirment que les chiffres des cas positifs publiés par le ministère de la santé publique et de la lutte contre le Sida ne reflètent pas du tout la réalité.