La première dame testée positive à la COVID-19

Ce n’est plus un secret, Denise NKURUNZIZA, l’épouse du président burundais  Pierre NKURUNZIZA, souffre du coronavirus et se fait actuellement soigner au Kenya.  Les informations en possession de la RPA révèlent que Denise NKURUNZIZA  est entrée au Kenya  sous prétexte qu’elle avait  des maux de ventre. Elle est entrée au Kenya avec de faux documents médicaux attestant qu’elle n’a pas attrapé le coronavirus. Cela a alors  suscité des polémiques au moment où le Kenya n’accepte  pas que des gens atteints de la COVID-19 entrent dans ce pays.

 Tout commence  au palais présidentiel. En date du 27 mai dernier, la santé de Denise   Nkurunziza, épouse du  chef de l’Etat, se détériore. Très vite, on fait appel à une équipe  de 6 médecins au palais. Ces derniers  procèdent  aux analyses sanguines, des examens qui ont d’ailleurs été faits plusieurs fois.

Mais, selon une source de la RPA au palais présidentiel,  il  leur a été  refusé de procéder aux examens  de la COVID-19.

La santé de Denise Nkurunziza   ne  s’améliorant guerre, l’on cherchera comment l’évacuer  vers l’étranger. C’est le Kenya qui est choisi.

Selon notre source au palais de Nkurunziza,  l’on fut appel à la société  AMREF opérant dans le domaine de la santé. Selon la même source,  c’est à partir de ce moment que le palais présidentiel a commencé à fabriquer  des mensonges.

La société AMREF est sollicitée   pour  évacuer  l’épouse du chef de l’Etat qui doit se rendre à Nairobi pour un soi-disant contrôle  endoscopique d’un ulcère. Un certificat attestant que  la première dame du Burundi  a été testée négative à la COVID -19 est délivrée par la  commission nationale en charge des questions de la covid -19.

Ainsi donc, la société AMREF dépêche  la nuit de 27 au 28 mai son avion médicalisé. Mais l’équipage ne s’était pas muni  du kit de protection contre le coronavirus, le Kenya  ayant  fixé des conditions strictes qui  empêchent  l’accès sur son territoire à ceux qui sont  testés positifs à la covid-19.

L’épouse de  Nkurunziza présentera  le certificat lui déviré  par la commission chargée de lutter contre le corona virus au  Burundi. Les services de santé au Kenya procéderont finalement à leurs propres examens et  Denise Nkurunziza fut testée positive à la Covid -19.

Cela a soulevé des polémiques au sein des institutions. Même  différents journaux au Kenya se demandent comment une personne atteinte du corona virus est parvenue à entrer sur le sol de ce pays. Selon certaines autorités, c’est la vie de la population kenyane qui est mise en danger. De toutes les façons, les informations en provenance de Nairobi indiquent que la société œuvrant dans le domaine de la santé AMREF doit y être pour quelque chose. Selon le journal et la Télévision CITIZEN, un parmi ceux qui accompagnaient  l’épouse de Nkurunziza  a été lui aussi contaminé. Pour le moment, ils bénéficient des soins à l’hôpital Aga Kan situé dans la ville de Nairobi.