La Covid-19 à l’origine de la paralysie des activités à la prison centrale de Mpimba

Suspension depuis plus de deux semaines des audiences des détenus de la prison centrale de Mpimba. A l’origine, des cas de covid-19 enregistrés dans cette maison carcérale. Même si différentes mesures ont été prises pour lutter contre sa propagation, les détenus estiment ces mesures insuffisantes.

Depuis que huit personnes, y compris les prisonniers, ont été testés positifs à la Covid-19 dans la prison centrale de Mpimba, les détenus ne comparaissent plus devant les juges. Une décision prise dans le but d’éviter la propagation de cette pandémie. Bien plus, les sources de la RPA dans cette maison carcérale révèlent que d’autres mesures ont accompagné celle ci-haut citée. Il s’agit notamment de la suspension des séances de prière, l’interdiction des visites en provenance de l’extérieur de la prison, mais aussi la suspension des permissions de sortie pour ceux qui en avaient le droit. Toutefois, nos sources signalent que ces mesures devraient être renforcées. Ici, le souhait est que tous les prisonniers soient testés à la Covid-19 car, poursuivent nos sources, les seules personnes qui sont actuellement soumis au test sont ceux qui présentent des symptômes remarquables. A cet effet, les prisonniers demandent aux autorités habilités d’ordonner et favoriser le dépistage de tous les détenus. 

Contacté à propos par la rédaction de la RPA, l’OPC2 Ildefonse Bivahagumye, directeur de la prison centrale de Mpimba s’est réservé de tout commentaire.