La campagne de vaccination contre la rougeole mis à mal par le coronavirus

117 millions d’enfants peuvent rater le vaccin contre la rougeole dans le monde. Les Nations- Unies évoquent la peur de propagation du coronavirus comme cause du report de ce vaccin si important pour les enfants.

Le vaccin anti-rougeole est d’une importance capitale selon l’ONU qui, pour le moment, est préoccupée par l’annulation des campagnes de vaccination dans certains coins du monde à cause de la propagation de la Covid-19.

 

L’OMS et l’UNICEF rappellent que malgré l’existence d'un vaccin sûr et efficace depuis plus de 50 ans, les cas de rougeole ont fait plus de 140.000 victimes en 2018, principalement des enfants et des bébés. Toutes ces morts étaient évitables, déplorent les Nations-unies.

 

En cette période de la propagation du coronavirus, l’ONU indique que plus de 117 millions d'enfants dans 37 pays où s’observent actuellement des flambées de rougeole, pourraient être touchés par la suspension des activités de vaccination initialement prévues.

 

Les enfants de moins de 12 mois sont plus susceptibles de mourir des complications de la rougeole, met en garde l’Initiative contre la rougeole et la rubéole. Si la circulation du virus de la rougeole n'est pas arrêtée, le risque d'exposition à la rougeole augmentera chaque jour, ajoute-t-elle.

 

Cependant, l’ONU soutient la nécessité de protéger les communautés et les travailleurs de la santé contre la Covid-19 par une pause des campagnes de masse, là où les risques de la maladie sont élevés. Toutefois, cela ne doit pas signifier que les enfants sont définitivement laissés pour compte, précise-t-elle.

 

Si le choix difficile d'interrompre la vaccination est fait en raison de la propagation de la Covid-19, les Nations-unies demandent instamment aux dirigeants d'intensifier leurs efforts pour suivre les enfants non vaccinés, afin que les populations les plus vulnérables puissent recevoir des vaccins contre la rougeole dès que cela sera possible.