L’Eglise catholique engagée dans le combat contre la Covid-19

Plus de 10 personnes ont été emportées par le coronavirus au Burundi depuis le début de la pandémie, selon Caritas-Burundi. Cette organisation chrétienne annonce également de nouvelles mesures de l’Eglise catholique dans le cadre de la lutte contre la COVID-19.

Caritas-Burundi dresse un bilan d’au moins 10 personnes tuées par le coronavirus jusqu’au 23 juillet dernier sur le territoire burundais. Parmi les victimes figure un prêtre de 35 ans, ajoute cette organisation chrétienne qui souligne que, depuis l’apparition de la pandémie, 345 personnes ont été testées positives. Parmi elles, 270 sont déjà guéries de la COVID-19.

Caritas-Burundi annonce également que certaines mesures seront désormais appliquées dans les Eglises catholiques. C’est notamment la disponibilisation des savons dans chaque paroisse pour que les chrétiens se lavent les mais avant d’entrer et sortir de l’église.

L’autre mesure concerne la salutation à la main qui n’est plus autorisée pendant la célébration eucharistique. De plus, la distanciation sociale doit être respectée dans les églises, selon toujours cette organisation catholique.

Pendant la communion, poursuit Caritas-Burundi, les ministres extraordinaires de la communion devront d’abord bien se laver les mains avant d’aider le prêtre à distribuer le corps du Christ au peuple de Dieu.

Selon le magazine d’information de Caritas-Burundi, cela fait partie des mesures suggérées par les évêques catholiques du Burundi pour aider le ministère de la santé publique à lutter contre la propagation de la COVID-19.