Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Scepticisme de la population de Cibitoke quant à la délocalisation effective de la BUCECO

La société de fabrication du ciment BUCECO implantée en province Cibitoke va être délocalisée suite à la pollution qu’elle risque de produire à l’endroit des populations à sa proximité. A du moins déclaré ce mercredi 17 février le ministre Déo Guide Rurema en charge de l’environnement devant l’assemblée nationale, lors de la présentation du nouveau code sur l’environnement. La population reste cependant pessimiste quant à la réalisation de ce projet.

Au cours de la session plénière de ce mercredi, le ministre de l’Environnement Déo Guide Rurema a annoncé une éventuelle délocalisation de la société de fabrication de ciment, Burundi Cement Company, BUCECO en sigle. Mais il a néanmoins fait savoir que le gouvernement était encore en quête d’un nouvel emplacement de cette société. Déo Guide Rurema a expliqué qu’une analyse préalable de l’impact environnemental devrait associer le parlement avant l’installation des industries. ‘’Vous devriez vous lever et demander à être associés à l’analyse d’impact environnemental. Cela n’a pas été fait. Au fait, on a constaté que certaines personnes sont tombées malades. Nous allons demander que soit changée la localisation de certaines industries. Et si possible, il faut que les nouvelles implantations soient situées dans des lieux  non résidentiel.’’

Le ministre Déo Guide Rurema a fait également savoir que le nouveau code sur l’environnement prévoit dorénavant la concertation de la population locale, avant l’installation des industries et des pylônes des compagnies de télécommunication. ‘’Ces problèmes sont dus au manque de coordination dans la planification de l’aménagement mais également à la cupidité de certaines personnes. Il y a ceux qui décident de céder leurs propriétés pour l’installation d’une antenne parce qu’on leur propose beaucoup d’argent. Mais maintenant le public concerné devra être consulté et il devra y avoir une étude de l’impact des sociétés sur la santé publique.’’

Néanmoins, la population de Cibitoke où est implantée la société BUCECO craint que cette décision ne reste au placard. Elle indique que le Président de la République l’avait lui-même déclarée mais sans aucun effet. ‘’Ils disent toujours qu’ils vont la délocaliser mais ils ne déterminent pas quand. Nous pensons que ce ne sont juste  que des paroles. Nous n’espérons pas que cela soit mis en application. Il va faire bientôt 6 mois que le président Evariste Ndayishimiye a tenu les mêmes propos mais aucune action qui prouve qu’ils vont déménager n’a jusque-là été menée. Attendons voir la suite.’’

Cette délocalisation de la société BUCECO est décidée après que la population de la province Cibitoke ait alertée sur la pollution causée par les travaux de ladite société, susceptibles de produire des effets néfastes sur la santé humaine.  

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 223 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech