La RN5 impraticable suite aux éboulements

La route nationale numéro 5, Bujumbura-Rugombo, a été endommagée par de fortes pluies qui se sont abattues ce mardi 05 janvier en commune Rugombo de la province Cibitoke. Comme conséquence, presque toutes les activités ont été perturbées dans cette localité.

Ces pluies torrentielles qui se sont abattues sur différentes localités de la province Cibitoke ont causé plusieurs dégâts. Les localités touchées sont entre autres la colline Rusiga de la commune Rugombo. Comme conséquences, la route nationale numéro 5, plus particulièrement le tronçon qui passe par la colline Nyamitanga, a été bloquée par des éboulements. Plusieurs maisons ont également été emportées.

‘’Lorsque cette pluie tombée au chef-lieu de la province Cibitoke, plusieurs dégâts ont été enregistrés sur la colline Rusiga où 36 maisons ont été détruites. L’autre partie où l’on a enregistré des dégâts c’est dans la commune Buganda précisément au centre de la colline Nyamitanga. Une partie de la montagne s’est effondrée et les débris ont bloqué la route nationale numéro 5, c’est-à-dire la route Bujumbura -Cibitoke.  Cette route n’est plus praticable depuis ce mercredi matin.’’ Témoigne ce citoyen.

Selon les habitants de la localité, ces pluies ont occasionné diverses pertes, que ce soit du côté des commerçants, des cultivateurs ou du gouvernement. ‘Les conséquences sont nombreuses car les pavés ont été débordés par de l’eau, les maisons ont été détruites, et la ville de Bujumbura n’a pas été servi en produits fruitiers en provenance de Cibitoke. Les commerçants de ces fruits et agriculteurs enregistrent des manques à gagner, que ce soit pour les mangues, les oranges et les ananas, même les boissons appelées urugombo car toutes ces marchandises n’ont pas pu être acheminées vers Bujumbura. Tout ça fait que le gouvernement perd également, en ce qui est des taxes.’’

Pour le moment cette population demande que les caniveaux soient débouchés, vu que, à chaque fois que l’eau déborde, les routes sont endommagées.

Signalons qu’aucune autorité administrative ne s’est jusqu’ici présentée sur les lieux pour s’enquérir de la situation et venir en aide à ces sinistrés de la colline Rusiga.