Les commerçants transfrontaliers réclament la baisse des frais de tests Covid- 19 du côté burundais

Les commerçants  transfrontaliers   opérant sur les frontières burundo-congolaise et burundo- tanzanienne  plaident pour la diminution des frais de tests covid-19  faits  du côté du Burundi. Ces commerçants  trouvent  que ces  montants qu’ils doivent payer à chaque entrée au Burundi  sont élevés  et ont des répercussions sur  leurs activités.

Les commerçants en provenance du Burundi se dirigeant vers la République Démocratique du Congo  et ceux faisant chemin inverse convergent à dire que les frais leur exigés pour le dépistage du corona virus à la frontière  du côté du Burundi sont élevés.

Comme l’indique le journal the Citizen, les commerçants de la RDC payent 30 dollars chaque fois qu’ils viennent au Burundi  et les burundais payent  15 000 franc burundais équivalent à 5 dollars.

Nos sources parmi les commerçants précisent que  les résultats du test fait du côté du Burundi ne sont valables que pour une seule entrée alors que du côté de la RDC, ces résultats ont une validité de 14 jours.

 La situation est pareille pour  les commerçants qui traversent la frontière burundo-tanzanienne.  

Les commerçants transfrontaliers ont demandé  lundi dernier à l’équipe de l’organisation commerciale de la région qui était en visite  à la frontière burundo-congolaise de Gatumba la diminution de ces frais arguant  que ces frais payés à chaque voyage ont un impact sur leurs activités. N’ayant beaucoup de moyens, ils piochent dans leurs capitaux pour pouvoir payer.

Madame Kitumaini Bagula Espérance, l’une des membres de cette équipe de l’organisation commerciale de la région a  reconnu que la réduction des frais des tests de covid-19 est l’un des moyen d’améliorer l’activité de ces commerçants transfrontaliers, lit-on dans ce numéro du journal The Citizen paru vendredi dernier.