Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

La persistance de la pénurie des boissons de la BRARUDI à l’origine de la spéculation

La pénurie des produits de la BRARUDI persiste dans la capitale économique du pays. Par conséquent, les commerçants spéculent davantage en fixant  les prix de ces boissons à leur guise. La population de la mairie de Bujumbura indique que ces produits de la BRARUDI seraient exportés vers la République Démocratique du Congo.

Les habitants de la ville de Bujumbura déplorent la montée vertigineuse des prix des produits de la BRARUDI du jour au lendemain. Les commerçants de ces boissons majorent les prix comme bon leur semble. Ils n’hésitent pas à ajouter un montant variant entre 300 et 500 francs sur le prix officiel d’une bouteille. « La petite bouteille d’Amstel qui était à 1500 francs, coûte actuellement 2000 francs une fois disponible dans les bistrots ou dans les boutiques. La grande bouteille d’Amstel coûte 2500 francs au lieu de 1900 francs. La grande Primus est vendu à 2000 francs au lieu de 1500 francs. La petite Primus qui coûtait 1100 francs se vend à 1500 francs. La bouteille de Fanta est passée de 800 à 1000 francs. Chaque commerçant  fixe ses propres prix au vu et au su des autorités locales », raconte vexé un habitant de la capitale économique.

Ce désordre dans la fixation des prix des boissons de la BRARUDI est consécutif à la pénurie de ces produits. Cependant, les habitants de la ville de Bujumbura signalent que ces boissons seraient exportées vers la République Démocratique du Congo étant donné qu’à l’entreprise BRARUDI, l’on indique que la production n’a pas été diminuée. « Les agents de la BRARUDI nous disent qu’ils produisent la même quantité. Les boissons seraient plutôt vendues en RDC pour avoir des devises en dollars », indique notre source.

Les consommateurs des boissons de la BRARUDI demandent ainsi à cette entreprise d’augmenter la production afin qu’il y’ait une quantité suffisante de boissons pour la consommation locale ainsi que pour l’exportation.

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 302 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech